Les bourgmestres du littoral satisfaits des mesures pour les trains

Le gouverneur de Flandre occidentale Carl Decaluwé et les bourgmestres des communes balnéaires se disent satisfaits des mesures prises par le Comité de concertation vendredi pour les transports publics. Durant les vacances de Pâques, les passagers seront obligés de s'assoir près des fenêtres dans les trains à vocation touristique. Il y aura lundi une concertation avec la SNCB sur le contrôle des flux touristiques vers la Côte durant les vacances scolaires.

Les passagers de plus de 12 ans seront obligés de s'installer près des fenêtres des trains à vocation touristique durant les vacances de Pâques. Les autres places ne pourront pas être utilisées, excepté par les enfants de 12 ans et moins. "Une bonne première étape", estime le gouverneur (photo).

Carl Decaluwé et les bourgmestres de la Côte sont critiques depuis longtemps sur l'affluence dans les trains vers la mer. "Après de nombreuses concertations, cela bouge désormais à la SNCB. C'est dommage qu'il ait fallu attendre si longtemps et que nous ayons dû brandir la menace d'actions judiciaires", ajoute le gouverneur.

Le bourgmestre d'Ostende Bart Tommelein estime également que c'est une bonne mesure. "Elle garantira une réduction drastique du nombre de passagers dans les trains. Nous sommes satisfaits, mais je continue de demander un système d'enregistrement pour les trains. J'aborderai également cette question lors de la réunion de lundi", a déclaré Bart Tommelein.

Rouvrir les terrasses à la Côte ?

Vendredi, la ministre flamande du Tourisme Zuhal Demir (photo) avait aussi indiqué à la VRT ne pas souhaiter que l'on ajoute des trains vers la Côte belge. "Comme rien n'est ouvert, je me demande bien ce qu'un citoyen peut aller y faire", avait-elle commenté. "Si les terrasses ne sont pas ouvertes, on ne peut aller nulle part aux toilettes".

Le parti de la ministre flamande, la N-VA, a plaidé à plusieurs reprises ces derniers temps pour rouvrir les terrasses au littoral lors des vacances de Pâques, qui débutent dans deux semaines. Il s'agirait de veiller à ce que les personnes puissent se répartir, en extérieur, plutôt que de former des groupes compacts dans les parcs et à la Côte.

Les plus consultés