Image d'archive

Lerre, touché à la tête lors d’une opération anti-terroriste : "Personne n’a jamais dit merci"

C’est en mars 2016, à Forest, que Lerre, membre des unités spéciales de la police fédérale, est grièvement blessé par un coup de feu tiré par un des terroristes de Bruxelles et de Paris. Aujourd’hui, il est à la retraite anticipée pour raisons médicales. "Après mon départ à la retraite, c’est en vain que j’ai attendu un mail, une carte, voire un simple SMS de la police fédérale. Je ne voulais pas de salamalecs. Un simple merci aurait suffi. Mais il n’y a rien eu, rien du tout", témoigne-t-il dans un entretien accordé au quotidien De Standaard, et traduit par nos confrères du site DaarDaar.be.  

"J’étais dans un état de semi-conscience, dans mon lit d’hôpital, quand m’est revenu le commentaire d’un instructeur militaire lors d’une émission de téléréalité de la VRT, Kamp Waes : ‘Si tu te prends dans le corps une balle de 7.62 tirée par une kalachnikov, au bras, à la jambe, n’importe où, ta carrière est foutue’. "Moi, j’ai été touché à la tête. Ça ne présageait rien de bon."

Aujourd’hui âgé de 50 ans, l’inspecteur principal Lerre a fait partie des unités spéciales de la police fédérale (la DSU, anciennement l’ESI) pendant 24 ans. Les membres de ces unités opèrent dans l’anonymat ; Lerre est donc un nom d’emprunt. L’ESI, ce sont ces hommes cagoulés, casqués, lourdement armés qui interviennent pour maîtriser les situations les plus dangereuses, comme résoudre une prise d’otage ou arrêter des gangsters ou des terroristes. L’ESI compte environ 55 membres qui, entre eux, s’appellent les « Iris ». Lerre a pris part à des centaines d’opérations sensibles.

À Verviers, le 15 janvier 2015, et au terme d’une fusillade de plusieurs heures, ses collègues et lui ont neutralisé une cellule terroriste, à la veille de la vague terroriste qui allait frapper la France et la Belgique. Mais le 18 mars 2016, lors de l’arrestation de Salah Abdeslam, Lerre n’est plus de la partie.

Lire la suite de l'article sur le site de notre partenaire DaarDaar.be 

Les plus consultés