Dès samedi soir, il sera interdit de boire de l’alcool sur le domaine public à Blankenberge

La consommation d'alcool sur le domaine public sera interdite dès samedi minuit dans la station balnéaire de Blankenberge, indique la ville sur sa page Facebook. Elle souhaite ainsi éviter que des discussions animées autour des mesures sanitaires n'éclatent sous l'effet de l'alcool. D’autre part, le gouverneur de Flandre occidentale Carl Decaluwé se dit inquiet de l’effet que pourraient avoir les vacances scolaires prolongées sur l’affluence à la Côte.

"Si nos services doivent intervenir auprès de personnes qui ont bu, cela conduit régulièrement à des discussions", explique la bourgmestre de Blankenberge, Daphné Dumery. "Des problèmes de ce type ont déjà été rencontrés l'été dernier", poursuit-elle, précisant que beaucoup de vacanciers sont attendus à la Côte pendant la pause pascale.

Les bars de plage ne seront autorisés à vendre que des boissons non alcoolisées. À l'inverse, les personnes qui possèdent leurs propres cabines de plage seront autorisées à y consommer des boissons alcoolisées, car ces endroits sont considérés comme des extensions de l'espace privé.

© lev dolgachov - creative.belgaimage.be

Les vacances prolongées inquiètent Decaluwé

Le gouverneur de Flandre occidentale s'inquiète de l'effet qu'auront à la Côte les mesures sanitaires plus strictes annoncées mercredi au terme d'un Comité de concertation. L’une de ces mesures est une semaine supplémentaire de vacances de Pâques pour les élèves des primaires et secondaires. Carl Decaluwé (photo) craint que la pression sur le littoral augmente de ce fait.

Depuis plusieurs semaines, la nervosité règne à la Côte à propos des vacances de Pâques. La crainte est qu'en raison de l'interdiction de voyager, de nombreuses personnes se ruent à la mer. Le resserrement annoncé mercredi des mesures suscite des inquiétudes supplémentaires.

"Désormais, non seulement les établissements Horeca, mais aussi les magasins sont fermés. Ici et là, les gens vont faire leurs courses sur rendez-vous, mais cela signifie encore une fois moins d'opportunités de diffusion dans le temps des visites", selon Carl Decaluwé.

Le gouverneur s'attend à beaucoup de problèmes, surtout par beau temps. "Je n'ai pas un bon pressentiment à ce sujet. Nous aurons des problèmes à la Côte. Par beau temps, je recommanderais quand même aux excursionnistes de ne pas venir en masse. Sinon, nous aurons des difficultés pour gérer la situation ".

Les plus consultés