Le Tour des Flandres aura bien lieu, grâce à des mesures sanitaires strictes

Pas de public, interdiction des événements organisés en marge de l'épreuve cycliste et fermeture hermétique des sections pavées et des monts. Grâce à ces mesures strictes, le Tour des Flandres pourra bel et bien avoir lieu le dimanche 4 avril, malgré les chiffres de l'épidémie de coronavirus en hausse en Belgique. C'est ce qu'a assuré ce jeudi la gouverneure de Flandre orientale Carina Van Cauter, lors d'une conférence de presse à Audenarde.

Alors que la course Paris-Roubaix - autre monument cycliste, prévu le 11 avril - est menacée d'annulation en raison des chiffres Covid alarmants dans le nord de la France, le Tour des Flandres aura bien lieu. Tout comme lors de la dernière édition, tenue en octobre dernier, il ne sera pas question du traditionnel festival populaire. Les fans ne sont en effet pas autorisés à y assister le long du parcours, les événements organisés en marge sont interdits et les routes pavées, les monts et les endroits où les coureurs passeront plusieurs fois seront hermétiquement fermés.

La police contrôlera également les voies d'accès importantes, tandis que les drones sont interdits. Pour veiller à ce que tout se passe bien, 650 policiers locaux et fédéraux seront déployés entre le départ à Anvers et l'arrivée à Audenarde. "Mais, tout comme en octobre, nous ne nous attendons pas à des problèmes majeurs avec les supporters", confie Alexander De Baets de la police fédérale de Flandre orientale.

L'organisateur du Ronde, Flanders Classics, encouragera une fois de plus les fans à soutenir les coureurs depuis leur salon grâce à la campagne "On voit mieux à distance". "Ils le savent : c'est rester à la maison ou ne pas avoir de course", explique Tomas Van Den Spiegel, directeur général de Flanders Classics. "Nous travaillons volontiers sur les protocoles avec les ministres, la police, le gouverneur et les bourgmestres pour rendre possibles ces jours de gloire du cyclisme."

La gouverneure de Flandre orientale, Carina Van Cauter, souligne qu'avec l'Omloop Het Nieuwsblad et la Nokere Koerse, les fans ont déjà prouvé qu'ils étaient prêts à respecter les mesures. "Avec Gand-Wevelgem et bien sûr le Ronde au programme, une fantastique période cycliste s'annonce. Avec nos supporters de classe mondiale, c'est possible. Ils suivent à la radio et la télévision. De cette façon, le cyclisme peut apporter du réconfort dans ces moments difficiles."

Les plus consultés