Covid-19: infections et hospitalisations augmentent un peu moins rapidement

Entre le 16 et le 22 mars, 4.331 nouvelles contaminations au Sars-CoV-2 ont été dépistées en moyenne par jour, ce qui représente une hausse de 32% par rapport à la semaine précédente, indique l'Institut Sciensano ce vendredi. Depuis le début de la pandémie en Belgique, 854.608 cas d'infection au coronavirus ont été diagnostiqués. Entretemps, la délivrance des autotests a été autorisée en pharmacie.

Entre le 19 et le 25 mars, il y a eu en moyenne 227 admissions à l'hôpital par jour pour cause de coronavirus, soit une augmentation de 22% par rapport à la période de référence précédente. Au total, 2.492 personnes sont encore hospitalisées en raison du Covid-19, dont 651 patients traités en soins intensifs et 355 reçoivent une assistance respiratoire.

Ce jeudi, 242 personnes ont été admises à l’hôpital avec des symptômes du coronavirus, alors que 212 patients ont pu le quitter, après traitement.

Sur la période du 16 au 22 mars, quelque 27 personnes sont décédées par jour en moyenne des suites du virus (+17,9%), ce qui porte le bilan à 22.816 morts depuis le début de la pandémie en Belgique.

Près de 60.400 tests en moyenne ont également été effectués chaque jour, sur la période du 16 au 22 mars, pour un taux de positivité de 7,7%. Le taux de reproduction du virus est quant à lui de 1,15. Lorsqu'il est supérieur à 1, cet indicateur signifie que l'épidémie tend à s'accélérer.

AFP or licensors

La délivrance d'autotests bientôt en pharmacie

Un arrêté royal autorisant la délivrance d'autotests de dépistage du Covid-19 par les pharmacies a été publié jeudi au Moniteur belge. Ce texte, porté par le ministre de la Santé publique, Frank Vandenbroucke (Vooruit), met en exécution un article de la loi du 20 décembre dernier portant diverses mesures relatives aux tests antigéniques rapides. Il établit les conditions dans lesquelles cette délivrance est autorisée.

Les autotests autorisés doivent figurer sur une liste établie par l'AFMPS (Agence fédérale des médicaments et des produits de santé). A ce titre, les fabricants, importateurs ou distributeurs enregistrés informe l'AFMPS des autotests qu'ils mettent à disposition en Belgique. Le pharmacien doit de son côté informer la personne sur l'utilisation de l'autotest et doit lui rappeler qu'en cas de résultat positif, elle doit prendre contact avec un médecin.

Vendredi dernier, à l'issue du précédent Comité de concertation, Frank Vandenbroucke avait déjà annoncé un changement des règles pour autoriser la vente d'autotests. Il avait dit espérer que la population pourra acheter ces tests dès mi-avril.

Rob Engelaar

Les plus consultés