Reconfinement : voici les nouvelles mesures en vigueur dès ce samedi

De nouvelles mesures de restriction entrent en vigueur ce samedi, un an après le premier confinement strict, et alors que tous les indicateurs liés à la pandémie de coronavirus sont au rouge. Ainsi, les commerces non essentiels ne sont plus ouverts que sur rendez-vous, les coiffeurs et autres métiers de contact non médicaux baissent de nouveau leurs volets tandis que la bulle sociale à l'extérieur repasse à quatre personnes.

Pour ralentir le plus possible la progression des nouvelles contaminations par le coronavirus, qui sont gonflées par les variants, le Comité de concertation (Codeco) a adopté mercredi de nouvelles mesures de restriction, dont la plupart entrent en vigueur ce samedi.

Les commerces "non essentiels" ne sont désormais plus accessibles que sur rendez-vous, avec un nombre limité de clients à l'intérieur (déterminé en fonction de la taille du magasin) et avec un maximum absolu de 50 personnes. 

Les livraisons à domicile et le click-and-collect restent possibles, à condition qu'il n'y ait aucun contact physique et que le client n'entre pas dans le magasin.

Les commerces essentiels (alimentation, pharmacie, librairie, stations-services, hygiène, fleuristes, pépinières, merceries, télécoms, bricolage...) peuvent quant à eux continuer à accueillir des clients sans rendez-vous.

Les prestataires de services comme les carwashs, les marchands de glace et les agents immobiliers sont pour leur part autorisés à continuer à exercer leur activité.

Les coiffeurs, qui avaient repris leurs ciseaux le 13 février dernier, ainsi que les autres métiers de contact, qui avaient repris du service le 1er mars, sont de nouveau contraints à la fermeture. Il est ici question des salons de beauté, des salons de pédicure non médicale, des salons de manucure, des salons de massage, des barbiers, des tatoueurs et des salons de piercing.

En ce qui concerne la vie sociale, la bulle de contact rapproché reste limitée à une personne à l'intérieur. A l'extérieur par contre, alors que la bulle était passée à 10 personnes en début de mois, elle repasse à 4 personnes. 

Les rues commerçantes particulièrement calmes

Selon la fédération du commerce Comeos, les rues commerçantes étaient particulièrement calmes samedi dans le pays. Les magasins situés en périphérie, le long des routes, semblent moins souffrir du renforcement des mesures.

"La plupart des magasins sont ouverts mais les rues commerçantes sont très calmes", commente un porte-parole de Comeos. "Il y a peu de passage et les clients ne s'y retrouvent plus. Ils jugent les différentes réglementations encore plus perturbantes", poursuit-il. "Dans un magasin, ils peuvent entrer à deux après avoir pris rendez-vous, dans le magasin voisin, une seule personne est admise mais sans rendez-vous et avec un temps limité... Ce n'est pas simple du tout."

Les magasins situés le long de nationales semblent moins souffrir que ceux situés en ville ou dans des centres commerciaux. Les clients pensent qu'ils y ont plus de chance de faire leur shopping malgré la règle des 50 personnes maximum.  

Les plus consultés