Covid-19: les hôpitaux passeront à la phase 2A le 6 avril, pour libérer des lits en soins intensifs

Entre le 20 et le 26 mars, 4.751 nouvelles contaminations au Sars-CoV-2 ont été dépistées en moyenne par jour, ce qui représente une hausse de 17% par rapport à la semaine précédente, selon les chiffres de l'Institut Sciensano ce mardi. Depuis le début de la pandémie en Belgique, 872.936 cas ont été diagnostiqués. D'autre part, le ministère à la Santé publique a fait savoir ce mardi que les hôpitaux généraux et universitaires passeront à la phase 2A à partir du 6 avril pour faire face à la nouvelle montée des contaminations au coronavirus.

Entre le 23 et le 29 mars, il y a eu en moyenne 241 nouvelles admissions à l'hôpital par jour pour cause de coronavirus, soit une augmentation de 18% par rapport à la période de référence précédente. Au total, 2.818 personnes sont encore hospitalisées en raison du Covid-19, dont 739 patients traités en soins intensifs et 407 qui reçoivent une assistance respiratoire.

Ce lundi, 199 personnes ont été admises à l’hôpital avec des symptômes du coronavirus, alors que 95 patients ont pu le quitter, après traitement.

Sur la période du 20 au 26 mars, 27 personnes sont décédées par jour en moyenne des suites du virus (+3,9%). Le nouveau virus a déjà fait 22.897 morts en Belgique depuis le début de l’épidémie.

Près de 66.900 tests en moyenne ont également été effectués chaque jour, entre le 20 et le 26 mars, pour un taux de positivité de 7,7%. Le taux de reproduction du virus est quant à lui de 1,09. Lorsqu'il est supérieur à 1, cet indicateur signifie que l'épidémie tend à s'accélérer.

D’après les chiffres les plus récents (28 mars), 1.236.554 Belges ont actuellement reçu un premier vaccin contre le coronavirus. Cela correspond à 13,4% de la population adulte. Et 505.870 d’entre eux ont aussi reçu la seconde dose de vaccin.

Phase 2A pour libérer des lits pour les patients Covid

La phase 2A signifie que 60% des lits de soins intensifs doivent être réservés aux patients Covid, tandis que, dans les unités non intensives, le nombre de lits libérés pour les patients qui ont contracté le coronavirus doit être quadruplé. 

Enfin, les soins intensifs doivent s'équiper de 15% de lits supplémentaires.

AFP or licensors

Les plus consultés