Des corbeaux morts suspendus au-dessus des champs à Ranst : "Inutile et illégal"

À Broechem près de Ranst, en province d’Anvers, de nombreuses personnes ont été choquées par des corbeaux morts. Des agriculteurs les ont accrochés à des piquets dans leurs champs comme épouvantails . "C'est illégal et inutile à tous points de vue", déclare Jan Rodts de Vogelbescherming Vlaanderen sur Radio 2 Antwerpen. La commune de Ranst veut que les agriculteurs enlèvent les carcasses de ces corvidés.

A Broechem (Ranst), une douzaine de corbeaux morts suscitent beaucoup d'indignation. Selon un post sur Facebook partagé des centaines de fois, il s'agit de deux champs où se trouvent trois et huit oiseaux morts, suspendus la tête en bas, en vue d’effrayer d'autres oiseaux. "Cette pratique existe malheureusement encore, mais elle est inutile et interdite", a répondu Jan Rodts de Vogelbescherming Vlaanderen dans l’émission "Start Je Dag" (Radio 2). 

La commune de Ranst est aussi très critique. " Cela chasse les visiteurs et non les oiseaux. Nous ne sommes pas satisfaits de cette situation, maintenant que davantage de randonneurs et de cyclistes viennent dans notre commune. Je comprends les réactions choquées", déclare Luc Redig (Groen), échevin de l'environnement à Ranst.

Illégal et inutile

Les agriculteurs peuvent-ils tuer les corbeaux ? "Selon le décret sur les espèces, vous pouvez tuer des corbeaux à certaines conditions, mais pas comme ça", ajoute Jan Rodts. "Les oiseaux morts doivent être amenés au clos d’équarrissage et certainement pas suspendus dans un champ. En outre, la question est de savoir si cela a été signalé à l'Agence pour la nature et les forêts. Je soupçonne les fermiers d'avoir reçu les carcasses de chasseurs. La question est alors de savoir si les chasseurs avaient une autorisation pour abattre ces oiseaux".

Jan Rodts souligne que l'effet dissuasif sur un champ est limité. "Les corbeaux sont des oiseaux très intelligents. Ils réalisent rapidement que ces oiseaux suspendus sont morts. De plus, les corbeaux sont des omnivores qui mangent même des carcasses mais aussi des insectes, des oisillons, des graines et des noix. Ils ne causent donc pas beaucoup de dommages aux cultures."

La communes demande que l'on enlève ces carcasses

La commune de Ranst veut que les carcasses soient enlevées
Selon le Vogelbescherming Vlaanderen, les responsables risquent des amendes. "Nous pensons que l'Agence pour la nature et les forêts devrait agir un peu plus sévèrement et infliger des amendes". De son côté, la commune de Ranst veut rencontrer les agriculteurs. "Il existe des alternatives et même de faux corbeaux sur le marché. Nous allons demander aux fermiers d'enlever ces corbeaux morts. Les enfants et les autres passants sont choqués lorsqu'ils voient cela. Nous voulons également vérifier s'il est nécessaire d'abattre ces oiseaux. Ce n'est pas une bonne publicité pour les agriculteurs ni pour notre communauté agricole", a encore déclaré l'échevin de l'Nvironnement Luc Reding sur Radio 2 Antwerpen.

Les plus consultés