BELGA/LALMAND

La Flandre a accueilli 9 millions de touristes en moins l’an dernier

Tourist Flanders a comptabilisé environ neuf millions de visiteurs de moins en 2020 que l'année précédente. En 2019, il y en avait plus de 14 millions, contre à peine cinq millions en 2020, ce qui représente une baisse de 62%. C’est ce qui ressort des chiffres annuels provisoires pour 2020, communiqués ce mardi par la ministre flamande du Tourisme Zuhal Demir.

Ce sont surtout les venues de visiteurs étrangers qui ont été en baisse significatives puisqu'elles sont inférieures de 74% à celles de 2019. Concernant les visiteurs nationaux, la baisse est de 49%. "Nous le savions depuis un certain temps bien sûr, mais les chiffres le confirment maintenant aussi noir sur blanc: 2020 a été une année catastrophique pour nos entrepreneurs du tourisme", indique la ministre Zuhal Demir. "Mais cela ne signifie absolument pas que nous allons rester assis et attendre. Dès que la crise sanitaire le permettra, nous voulons recommencer à accueillir nos compatriotes en premier lieu, puis également les visiteurs de nos pays voisins dans notre belle Flandre."

L'année 2020 a bien commencé avec une augmentation de 8% des visiteurs au cours des deux premiers mois avant les premiers effets de la crise sanitaire. "Dès le premier jour de la crise, nous avons changé notre fusil d'épaule et orienté notre marketing vers les vacances dans notre propre pays. Nous n'avons pas ménagé nos efforts pour convaincre les Belges de toute la beauté que la Flandre a à offrir. Ces efforts ont apporté une petite lueur dans l'obscurité de l'été dernier", ajoute Zuhal Demir.

Les touristes belges ont en effet découvert leur propre région et pays pendant les vacances d'été. Les mois de juillet et août ont été favorables avec près de cinq millions de nuitées. Mais au total, le nombre de visiteurs nationaux et étrangers est resté bloqué à un peu moins de deux millions, soit 42% de moins qu'à l'été 2019.

À l'automne, les arrivées ont à nouveau diminué, lorsque la pandémie a refait surface. Les mois d'octobre, novembre et décembre ont enregistré 80% de visiteurs en moins par rapport aux mêmes mois de 2019. La baisse concernant spécifiquement les visiteurs étrangers pendant cette période est de 92%.

On ne sait encore quel sera l'impact de la pandémie sur les vacances de Pâques. Pour les réservations de dernière minute, la météo joue un rôle déterminant, indique également le communiqué de la ministre au Tourisme.

Les plus consultés