Chargement lecteur vidéo ...

Le Suédois Volvo propose à ses employés un congé parental de 24 semaines

L'entreprise automobile met en place cette règle suédoise à l'échelle mondiale pour l’ensemble de ses 40.000 membres du personnel. Tant les hommes que les femmes auront droit, dès le 1er avril, à presque six mois de congé parental lors d'une naissance ou d'une adoption. Ce dispositif complète ce que les autorités locales proposent déjà.

En Belgique, cela signifie que les employées de Volvo Cars - qui dispose d'une usine à Gand (Flandre orientale) - bénéficient de 9 semaines supplémentaires de congé parental. Pour les employés, le gain est encore plus significatif puisqu’il passe de 3 à 24 semaines. Pour les parents qui adoptent, le congé de 7 semaines pourra donc être rallongé de 17 semaines. Ce congé devra être pris endéans les deux ans qui suivent la naissance ou l’adoption.

Le salaire sera versé à 80% pendant le congé parental. Ces règles sont inspirées de la législation suédoise. "Nous avons toujours été une entreprise tournée vers la famille et l’humain", explique Elfi Janssens, qui dirige Volvo Cars Belgique. "Nous prenons cette mesure pour soutenir les parents et leur permettre de trouver un équilibre entre vie professionnelle et vie familiale. Nous voulons permettre à chacun d’exceller et effacer la différence entre les genres".

L’entreprise automobile gantoise ne peut pas encore dire avec précision comment cette nouvelle mesure se traduira concrètement dans l’organisation du travail ou les coûts. Mais elle veut aussi convaincre les travailleurs qui hésitent. "Certains parents sont inquiets des conséquences que ce congé prolongé pourrait avoir sur leur carrière à long terme. Et dans certaines cultures les attentes sont différentes quant au rôle du père au travail et à la maison", précise Elfi Janssens.

"C’est pourquoi nous proposons les 24 semaines comme option par défaut, pour créer un "effet standard" au sein de l’entreprise".

Les plus consultés