Attention aux morsures de tiques, elles intéressent l’Institut Sciensano

Le printemps revenu, l'Institut de santé publique Sciensano appelle les Belges à signaler les morsures de tiques via son site web et application TiquesNet. Les tiques enlevées aux humains ou animaux peuvent également être envoyées gratuitement par la poste à l'Institut - du 1er avril au 31 octobre -, dans le cadre d'une étude sur la présence de pathogènes.

Les tiques sont des arachnides qui se nourrissent du sang de leurs hôtes. Elles peuvent être porteuses de germes transmissibles à l'homme par morsure, comme la bactérie borrélie qui cause la maladie de Lyme.

En 2020, quelque 9.935 morsures de tiques ont été signalées en Belgique: 4.821 en Flandre, 237 à Bruxelles et 4.877 en Wallonie. La plupart ont été enregistrées dans les provinces d'Anvers, du Brabant flamand, de Namur, de Luxembourg et de Liège.

Près de huit occurrences sur dix ont été recensées dans un rayon de 10 km autour du domicile et pendant les activités de loisirs (90%). Il est possible que le confinement ait eu un impact, avec plus d'activités de loisirs dans la nature et plus de vacances à la maison, ce qui peut avoir augmenté l'exposition aux tiques, indique Sciensano.

Les plus consultés