Covid-19 : près de 800 patients aux soins intensifs

Quelque 790 patients atteints du coronavirus se trouvaient aux soins intensifs jeudi, selon les données publiées ce vendredi matin par l'Institut Sciensano. Après plusieurs jours consécutifs de progression, le nombre moyen de décès quotidiens est, lui, très légèrement en baisse. Entre le 23 et le 29 mars, il y en a ainsi eu 27, soit 2,1% de moins par rapport à la semaine précédente. Le taux de positivité passe de 7,7 à 7,8.

Entre le 26 mars et le 1er avril, 262 personnes en moyenne ont dû être admises à l'hôpital chaque jour à cause du coronavirus. Sur une base hebdomadaire, cela représente une augmentation de 15%. Sur la seule journée de jeudi, il y en a encore eu 290 hospitalisations, contre 309 mercredi et 319 mardi, là aussi un pic depuis la mi-novembre, lors de la deuxième vague. Au total, 2.958 patients sont actuellement hospitalisés, dont 790 en soins intensifs et 442 recevant une aide respiratoire. Ces deux indicateurs sont au plus haut depuis début-décembre.

Le nombre de personnes décédées en Belgique des suites du Covid-19 est désormais de 23.045, avec une moyenne de 27 décès quotidiens la dernière semaine de mars.

Les contaminations continuent à progresser sur base hebdomadaire, mais moins rapidement que les derniers jours. Entre le 23 et le 29 mars, une moyenne de 4.814 nouvelles infections ont été identifiées chaque jour, ce qui représente une augmentation de 11% sur une base hebdomadaire.

Selon les experts, le pic en la matière pourrait être atteint la semaine prochaine. On a encore recensé 6.129 contaminations sur la seule journée de lundi. Excepté le pic de 6.279 contaminations accumulées sur la journée du lundi 22 mars, on n'avait plus connu de tels chiffres depuis la mi-novembre. Depuis le début de la pandémie, 887.920 infections ont déjà été comptabilisées.

Une moyenne de 68.200 tests ont été effectués chaque jour, avec un taux de positivité (soit la proportion de tests positifs par rapport à l'ensemble des dépistages effectués) qui a légèrement augmenté pour atteindre 7,8%. Le taux de reproduction (qui calcule la contagiosité du virus) est, pour sa part, actuellement de 1,11 (pour 1,09 dans le bilan de mercredi et 1,10 jeudi), ce qui signifie que l'épidémie continue de gagner du terrain.

Côté vaccinations, le dernier bilan en date (31 mars) indiquait que 1.340.320 personnes ont reçu un premier vaccin. Elles représentent 14,6% de la population adulte. Et 528.257 de ces citoyens ont aussi reçu la seconde dose du vaccin.

Pas de vaccination en entreprises, sauf pour les institutions internationales

Certaines ambassades, dont l'américaine, l'Otan (photo) ou les institutions européennes assurent elles-mêmes la vaccination de leur personnel. Ce sont toutefois des exceptions qui ne devraient pas être étendues à d'autres entreprises, explique la taskforce vaccination dans les colonnes du quotidien L'Echo ce vendredi.

Les instances européennes ont prévu de vacciner les 38.000 membres de leur personnel en interne pour décharger le système belge. Le processus se calque sur celui en vigueur à Bruxelles, avec donc pour le moment une phase qui concerne les plus de 65 ans.

Pour le reste, il n'est pas prévu, à ce stade, d'organiser de telles campagnes en entreprises. Cela risquerait d'ailleurs de ralentir les opérations, pointe la taskforce vaccination. Et peu d'entreprises semblent en outre vraiment demandeuses. Dans une phase ultérieure, il est possible que la médecine du travail soit associée à la campagne de vaccination.

Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved

Les plus consultés