Chargement lecteur vidéo ...

La Boekenbeurs anversoise n’a bénéficié d’aucune offre de reprise

Bien que 23 candidats se soient manifestés pour la procédure d'enchères pour la reprise de la Foire du livre d’Anvers - la Boekenbeurs -, il n'y a finalement pas eu d'offre concrète, indiquait ce vendredi la mandataire judiciaire. La société Boek.be est encore protégée contre ses créanciers jusqu'au 19 avril.

Les candidats-repreneurs avaient jusqu'à ce vendredi 12h pour faire une offre pour les activités de la société Boek.be, organisatrice de la Boekenbeurs. Depuis le 15 mars, les parties intéressées avaient accès à une salle de données numériques contenant toutes les informations intéressantes. Après une semaine déjà, quinze parties venant de Flandre et de Bruxelles s’étaient présentées comme possible repreneur de l’organisation de la Foire du livre anversoise. Au moment de la date limite d’inscription, le 30 mars, le nombre de parties intéressées était même passé à 23.

"Malgré la participation active de 23 candidats à la procédure d'appel d'offres, aucune proposition n'a été soumise pour reprendre les activités", a déclaré la mandataire judiciaire. Boek.be connait depuis un certain temps déjà des problèmes financiers, en raison de la diminution du nombre de visiteurs à la foire anversoise, à Flanders Expo. Le plan de restructuration présenté fin 2019 avait été contrecarré par la crise sanitaire.

L’annulation forcée de l’édition 2020 signifiait la perte de presque l’entièreté des sources de revenus de Boek.be. L’avocate Nathalie Vermeersch, mandataire judiciaire pour Boek.be, se dit surprise qu’aucune offre concrète de reprise n’ait été avancée. "J’attendais avec espoir que plusieurs offres aient été déposées à l’huissier de justice. Concrètement, ce sont toutes les activités de Boek.be autour de la Boekenbeurs qui étaient à reprendre, à savoir les contrats en cours, l’organisation et le personnel".

La société Boek.be sera encore protégée pendant deux semaines de ses créanciers, période pendant laquelle la recherche d’une solution de reprise continuera activement.

Les plus consultés