La règle de la fenêtre dans les trains vers la Côte entre en vigueur ce samedi

À partir de ce samedi, les voyageurs qui se rendent à la Côte en train ne peuvent s'asseoir qu'à la fenêtre, à l'exception des enfants de moins de 12 ans. Cette mesure, décidée par le comité de consultation, devrait permettre de mieux réguler le flux de passagers vers la mer, notamment aux heures de pointe. Mais selon le bourgmestre d'Ostende, Bart Tommelein (Open VLD), la règle de la fenêtre n'aurait pas été nécessaire si la SNCB avait pris d'autres mesures plus tôt, comme un système de réservation. Ce samedi matin, la situation était très calme dans les trains en direction de la Côte, sans doute en raison des températures plus fraîches.

Les images de voyageurs se pressant dans les gares mercredi à la faveur du beau temps ont sonné comme un avertissement pour les dirigeants de la compagnie de chemins de fer et les responsables politiques. La mesure décidée en comité de concertation -à savoir la limitation des places disponibles à celles situées à côté d'une fenêtre dans les trains vers la Côte-(mais pas au retour) a suscité de nombreuses questions.

Les bourgmestres des communes du littoral et le gouverneur de la province de Flandre occidentale demandent depuis longtemps déjà que des mesures soient prises concernant les flux de passagers pendant les périodes de vacances et les jours de beau temps. Selon eux, la SNCB n'a pas fait grand-chose pour gérer l’affluence dans les trains et dans les gares. Le bourgmestre d'Ostende, Bart Tommelein (Open VLD), pense que la règle de la place à la fenêtre aurait pu être évitée si des mesures préventives avaient été prises.

"Des mesures auraient dû être prises beaucoup plus tôt. L'année dernière, il y a également eu des problèmes dans les trains et dans les gares. À l'époque, il était prévu de créer un système de réservation qui permettrait de mieux contrôler le flux des passagers. Mais rien n'a été fait à ce sujet."
Selon Bart Tommelein, la règle de la fenêtre est désormais nécessaire pour contrôler le trafic pendant les vacances de Pâques. "Si vous êtes confronté à une certaine situation, vous devez prendre des mesures urgentes. Des trains bondés, des restaurants fermés et des achats dans les magasins sur rendez-vous, alors vous savez que vous allez avoir des problèmes. Il faut alors prendre une mesure où les trains ne sont occupés qu'à moitié."

Bart Tommelein réitère son plaidoyer pour un système de réservation des passagers dans les trains. "Si la SNCB le veut, elle disposera d'ici un mois d'un système d'enregistrement parfaitement opérationnel dont tout le monde sera très satisfait", déclare encore le bourgmestre d'Ostende.
 

Les plus consultés