105e édition du Tour des Flandres avec 3 grands favoris : Van der Poel, van Aert et Alaphilippe

La saison des classiques flamandes connaîtra son apogée ce dimanche à 10 h avec la 105e édition du Tour des Flandres (WorldTour), qui reliera Anvers à Audenarde sur une distance de 254,3 km. Le Ronde est la dernière des classiques du Nord, Paris-Roubaix, prévu le 11 avril, ayant été reporté au 3 octobre.

Les "trois fantastiques" que sont Wout van Aert (Jumbo-Visma), Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix) et Julian Alaphilippe (Deceuninck - Quick-Step) partiront de nouveau avec une énorme pancarte de favoris. L'année dernière, le trio s'était retrouvé en tête de la 104e édition du Ronde, organisée en octobre à cause du coronavirus qui avait chamboulé le calendrier cycliste. Nouveau champion du monde, Alaphilippe avait chuté après avoir heurté une moto dans le final et Mathieu van der Poel avait devancé Wout van Aert dans un sprint royal.

Mathieu van der Poel

Sur le podium de l'E3 à Harelbke, Mathieu van der Poel a connu un jour sans mercredi dans À travers la Flandre, qu'il a terminé en 58e position. Pas de quoi inquiéter cependant le Néerlandais en quête de doublé sur le Ronde. "C'est un accident de parcours", déclare MVDP à propos de sa course de mercredi. "Je suis définitivement prêt à défendre mon titre et je veux jouer un rôle prépondérant dans la course".

À travers la Flandre a été couru sous une météo estivale. Il fera plus frais en ce dimanche de Pâques. "Beaucoup ont éprouvé des difficultés mercredi. La chaleur m'a un peu gêné et j'ai entendu dire que certains ont souffert du même problème. Dimanche sera une nouvelle course. Je dois malgré tout admettre que je n'ai pas encore trouvé les jambes que je voulais avoir sur le sol belge. Peut-être que la fraicheur a disparu", dit le vainqueur des Strade Bianche.

Wout van Aert

Wout van Aert prendra lui le départ du Ronde une semaine après avoir enlevé sa première classique sur le sol belge, Gand-Wevelgem. "Je suis un des favoris mais pas le grand favori. J'ai gagné Gand-Wevelgem mais cette course n'est pas comparable au Tour des Flandres", a déclaré van Aert cette semaine. "Si Deceuninck-Quick Step est au même niveau qu'à l'E3 Harelbeke, ce ne sera pas simple. Je ne dois cependant pas adapter ma course sur cette équipe. Le 'Ronde' est une course difficile et il est donc plus réaliste que le groupe de tête sera formé par la sélection naturelle. Je veux en faire partie et j'espère que j'aurai encore des équipiers autour de moi".

Julian Alaphilippe

Julian Alaphilippe pourra lui compter sur une équipe Deceunick - Quick-Step qui évolue sur son terrain de prédilection. Privé de Zdenek Stybar, le Wolfpack pourra compter sur plusieurs spécialistes des flandriennes, comme Kasper Asgreen, vainqueur à Harelbeke, Florian Sénechal, Davide Ballerini ou Yves Lampaert.

Philippe Gilbert, vainqueur en 2019, ayant renoncé, Lotto Soudal misera sur Tim Wellens et John Degenkolb. Greg Van Avermaet et Oliver Naesen, le duo d'AG2R-Citroën, rêve toujours d'un premier succès au Ronde, tandis que Jasper Stuyven (Trek-Segafredo) aborde la course après avoir enlevé son premier Monument à Milan-Sanremo. Les anciens vainqueurs que sont Alexander Kristoff (UAE Team Emirates/2015), Peter Sagan (BORA-hansgrohe/2016), Niki Terpstra (Total Direct Energie/2018) et Alberto Bettiol (Education-Nippo/2019) seront aussi à suivre, tout comme Dylan van Baarle (Ineos Grenadiers), vainqueur mercredi à Waregem.

Sept secteurs pavés, les premiers après 80 km de course, et 19 côtes attendent les coureurs en ce dimanche de Pâques. 

La première côte, le Kattenberg, est située après 102 km de course, tandis que l'enchaînement Vieux Quaremont - Paterberg, à 17 et 13 km de l'arrivée, viendra animer le final d'un Ronde disputé sans public (photo) pour la deuxième année de suite. 

Une absence de spectateurs qui aura un impact la course selon Mathieu van der Poel. "On ressent davantage la douleur. Il n'y a plus de distraction découlant des acclamations des spectateurs", dit le tenant du titre.
 

Les plus consultés