Certaines écoles flamandes ont déjà décidé de ne pas rouvrir après les vacances de Pâques

Alors que les vacances de Pâques viennent à peine de commencer, un certain nombre d'écoles flamandes ont déjà décidé de ne pas rouvrir leurs portes après les vacances. Tant le ministre flamand de l'enseignement Ben Weyts (N-VA) que le Comité concertation ont fait savoir que leur objectif restait la réouverture de toutes les écoles après les vacances de Pâques.

Au moins deux écoles secondaires ont déjà décidé de ne pas rouvrir leurs portes après les vacances de Pâques. Selon VTM, il s'agit de la Sint-Maarten Bovenschool à Beveren (Flandre orientale) et de l'Institut Cardinal van Roey à Vorselaar (Anvers). De son côté, la VRT a appris que le Sint-Calasanzinstituut de Nijlen (Anvers) ne rouvrira pas non plus complètement le 19 avril.

Nous avons pris cette décision pour deux raisons", a expliqué la directrice de l'Institut Cardinal Van Roey, Birgit Mylle à la VRT. "D'une part, parce que nous voulons vraiment que tous nos élèves retournent à l'école, mais seulement si cela peut se faire en toute sécurité – or nous n'en sommes pas convaincus pour le moment - et d'autre part, parce que nous voulons apporter un peu de certitude à nos élèves et nos collègues quant à l'approche qui se fera après les vacances de Pâques."

Par conséquent, Birgit Mylle a décidé que seuls les élèves de première année pourront fréquenter l'école à plein temps pendant les deux premières semaines après les vacances de Pâques. Pour les deuxième et troisième années, ce sera l’enseignement à distance à temps partiel. "Nous avons reçu des réactions positives, notamment de la part des enseignants, car ils ont obtenu ainsi des certitudes", dit-elle. "De la part des élèves et des parents, nous avons également reçu des réactions majoritairement positives."

Le réseau de l’enseignement catholique Katholiek Onderwijs Vlaanderen annonce que les écoles sont libres de prendre une décision autonome. Le 12 avril, le ministre flamand de l'éducation Ben Weyts (N-VA) consultera le monde sur l'approche à adopter après les vacances de Pâques.

Les plus consultés