Fuite de données de 3 millions de comptes Facebook belges : attention au phishing

Le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne met la population en garde contre toute tentative d'escroquerie et de phishing après la fuite de données de 3,18 millions de Belges utilisateurs du réseau social Facebook. Parmi ceux-ci il y a des Flamands connus et des personnalités politiques, dont le ministre Van Quickenborne lui-même. La fuite remonte à 2019 et les données proviennent de plus de 530 millions d’utilisateurs de Facebook dans le monde, dont des Belges. Des adresses e-mail et des numéros de téléphone, notamment, ont été mises en ligne sur un forum de hackers, a rapporté le site Business Insider, confirmant les informations d'un expert en cybercriminalité.

En raison de cette fuite, des hackers pourraient se servir de numéros de téléphone, d’adresses électroniques et d'autres données des victimes (nom complet, domicile, date de naissance) à des fins d'escroquerie sur internet. "Nous nous attendons à ce que des criminels en possession de ces données tentent à présent d'escroquer des gens. La plus grande vigilance est donc de mise face à des tentatives de phishing. Méfiez-vous des courriels, messages et autres appels téléphoniques qui vous demanderaient vos données bancaires ou tout autre information sensible", insiste le ministre de la Justice (photo).

La journaliste Helen Goedgebeur (VRT NWS), qui a réalisé un reportage sur le phénomène du phishing, conseille également la plus grande prudence. "Si vous recevez un appel téléphonique d’un numéro qui vous est inconnu et que vous avez des doutes, raccrochez. Appelez ensuite vous-même la personne ou l’institution qui était soi-disant en ligne et vérifiez la véracité de l’appel. Si vous recevez un lien via Whatsapp, ne l’ouvrez pas".

La journaliste recommande de signaler les messages douteux ou faux au site suspect@safeonweb.be. Il permet de bloquer des sites internet. "Les données ont maintenant été divulguées. Nous ne pouvons plus faire marche arrière. Elles sont en ligne et ne vont pas en être retirées. C’est à nous maintenant d’être particulièrement prudents", concluait Helen Goedgebeur.

Le hacker éthique Inti De Ceukelaire a développé un moteur de recherche  (en néerlandais) qui permet aux utilisateurs de Facebook de voir si leurs données ont fuité, ou pas.

Les plus consultés