Centre de test à Beringen
HANS PUT

1,2 million d'euros pour maintenir la capacité de test jusqu'à fin juin

Le gouvernement flamand a débloqué 1,2 million d'euros pour garantir la capacité de dépistage du Covid-19 dans les centres de test du nord du pays jusqu'à la fin du mois de juin. Le ministre flamand du Bien-être et de la Santé, Wouter Beke, constate que malgré la progression du nombre de personnes vaccinées en Flandre - près d'un demi-million d'ici la fin de la semaine prochaine - le nombre d'infections reste élevé. La capacité de dépistage doit donc également être maintenue.

Le gouvernement flamand a donc décidé de débloquer 1,2 million d'euros pour garantir la capacité de dépistage existante dans les centres de tests, via les cercles de médecins généralistes, jusqu'à la fin du mois de juin. "De nouvelles variantes deviennent dominantes, alors que la campagne de vaccination dépend des approvisionnements des fabricants. Nous voulons donc maintenir la possibilité de réaliser des tests à grande échelle en Flandre", a commenté le ministre Wouter Beke, par voie de communiqué.

La Flandre a une capacité suffisante pour tester au moins 20.000 personnes par jour.

Centre de test à la KU Leuven

Plus de 250.000 vaccinations cette semaine

D’après Jan De Maeseneer, professeur émérite de médecine générale (UGent) et membre de la taskforce Vaccination, la campagne de vaccination atteint lentement sa vitesse de croisière en Flandre. Cette semaine, on y administrera en effet quelque 250.000 vaccins anti-Covid. "C’est un signal très positif. Pour la Flandre, l’ambition est de parvenir finalement à un total de 500.000 vaccinations par semaine".

"C’est parfaitement possible avec la capacité que nous avons dans les centres, à condition que nous recevions suffisamment de vaccins", précise Jan De Maeseneer. Le professeur estime que d’ici fin avril ou début mai, cette vitesse de croisière devrait être atteinte.

Belga Image

Les plus consultés