Les programmes de la VRT à l’attention des Flamands expatriés quittent BVN pour le numérique

Dès le 1er juillet 2021, la chaîne de télévision publique BVN - "het beste van Vlaanderen en Nederland" (traduisez par ‘le meilleur de la Flandre et des Pays-Bas’) - n’émettra plus de programmes flamands. Créée en 1996 grâce à une collaboration entre les groupes audiovisuels publics néerlandais NPO et flamand VRT, cette chaine généraliste émet dans le monde entier, uniquement en néerlandais, à l’attention des Flamands et Néerlandais expatriés. BVN est reprise sur le câble, le satellite et diffuse aussi en streaming via l’internet. Suite à une décision du ministre flamand des Médias, Benjamin Dalle, la VRT se retire de BVN pour développer "en ligne une diffusion semblable et de qualité" à l’attention des Flamands à l’étranger.

Le contrat de gestion entre la Flandre et BVN prenait fin en 2020. Le ministre flamand des Médias Benjamin Dalle (photo archives) a décidé, à la suite d’une évaluation et d’une concertation avec son homologue néerlandais, de ne plus prolonger la collaboration avec la NPO. Une phase de transition est en cours, pour les six premiers mois de 2021. BVN restera accessible dans le monde entier via l’internet et pour une part importante aussi via le satellite, mais ne proposera plus que des programmes de la NPO dès l’été.

Quant aux Flamands expatriés, ils retrouveront dès le 1er juillet prochain toute l’offre de la radiotélévision publique flamande sur VRT NU, VRT NWS et les applications radio de la VRT. "En respectant le choix du ministre flamand des Médias, les deux partenaires se séparent de façon constructive. Notre collaboration aura été très agréable", déclare Frans Klein, président du conseil d’administration de BVN.

"En raison de la numérisation et de l’internationalisation, notre utilisation des médias change extrêmement rapidement", explique le ministre Dalle. "C’est pourquoi nous devons considérer d’un œil critique les collaborations du passé. Nous avons donc décidé de ne pas prolonger l’accord avec BVN et d’opter pour d’autres formes de collaboration, qui sont davantage adaptées aux besoins des utilisateurs de médias actuels. Mais nous voulons continuer à collaborer étroitement avec les Pays-Bas, notamment via la VRT. Je me concerte actuellement avec mon collègue néerlandais pour voir comment cela peut se faire concrètement", précisait le ministre flamand.

BELGA

"Notre offre passe du satellite au numérique"

Le CEO de la VRT, Frederik Delaplace (photo), précise que l’offre de la radiotélévision publique flamande à l’attention des expats et des voyageurs flamands "passe du satellite au numérique. Nous optons pour une technologie tournée vers l’avenir, qui s’adapte à l’utilisation actuelle des médias. Nous continuons donc à améliorer VRT NU, VRT NWS et les apps radio de la VRT. Les Flamands peuvent ainsi nous emmener de façon optimale avec eux à l’étranger et apprécier notre offre de programmes à la demande, où, quand et comment ils le souhaitent".

Au courant du mois de mai, la VRT indiquera comment les Flamands peuvent utiliser la plateforme VRT NU à l’étranger. Une série d’informations utiles se trouvent déjà ici : https://www.vrt.be/nl/aanbod/kijk-en-luister/kijk-en-luister-buiten-vlaanderen/

Les Flamands expatriés en Europe qui souhaitent continuer à écouter et regarder des programmes via le satellite trouveront l’entièreté de l’offre de la VRT en radio et télévision sur TV Vlaanderen.

Les plus consultés