Des tonnes de sel déversées sur nos routes, mais la prudence y reste de mise

Depuis lundi après-midi, les chutes hivernales sont abondantes sur toute la Belgique. Les services d'épandage des trois Régions ont fonctionné à plein régime pour éviter les accidents sur routes glissantes. Mais ce mercredi matin, l’Agence flamande pour la route et le trafic mettait encore en garde contre les voies glissantes, en raison de nouvelles chutes de neige et de températures autour de zéro. Divers accidents se sont déjà produits, dont l'un sur l'E19 à hauteur de Malines qui a coûté la vie à un homme de 27 ans.  Une autre personne est grièvement blessée. 

Les services d'hiver de Bruxelles Mobilité ont déversé environ 20 tonnes de sel sur les routes de la Région-capitale dans la nuit de mardi à mercredi. A partir de minuit, les engins sont sortis pour des épandages localisés et passés sur les points sensibles du réseau (ponts, entrées et sorties tunnels et autoroutes). En ce qui concerne la circulation, Bruxelles Mobilité indique que "tout roule facilement" et ne pas avoir remarqué d'accidents particuliers.

En Wallonie, il a été épandu ces lundi et mardi quelque 3.070 tonnes de sel et 514 tonnes de saumure sur les routes régionales et les autoroutes. Par ailleurs, 31 accidents ont été constatés entre lundi minuit et mercredi à 9h. "C'est à peu près le double de la normale par un jour de bonnes conditions météorologiques (temps clair et sec)", souligne le porte-parole du Service public de Wallonie. A Pâques 2020, il n'y avait pas eu de gel.

L'Agence flamande de la mobilité (Agentschap Wegen en Verkeer) précise pour sa part avoir déversé 900 tonnes de sel sur les routes de sa Région la nuit de mardi à mercredi. "Mais si vous devez prendre la route, en voiture ou à vélo, faites attention. Nous vous conseillons d’adapter votre vitesse et de garder de bonnes distances avec les véhicules qui vous précèdent", indiquait Veva Daniëls de l’Agence flamande.

Les précipitations hivernales ont débuté lundi après-midi, avec des giboulées de pluie, de neige fondante ou de neige sur tout le pays. Les cellules d'action routière ainsi que l'Institut royal de météorologie ont averti mardi soir les navetteurs des dangers sur les routes glissantes, en particulier sur le réseau secondaire.

Ce mercredi matin, de la neige était encore attendue mais la zone glissera sur le nord puis l'est. Elle quittera ensuite le pays en direction de l'Allemagne en milieu de journée.

En "mode hivernal"

"Les services d’épandage de l’Agence flamande pour la route et le trafic restent en 'mode hivernal' jusqu’au quatrième lundi d’avril compris. Ce qui signifie qu’il y a suffisamment de matériel prêt pour prendre immédiatement la route, si nécessaire", précisait encore Veva Daniëls.

La nuit de mardi à mercredi, il y a eu davantage d’incidents sur les routes. "Pour une nuit et un matin de vacances de Pâques et en temps de restrictions sanitaires, il y a eu beaucoup à faire depuis notre poste de contrôle", indiquait Peter Bruyninckx du Centre flamand pour le trafic. La plupart des accidents n’ont pas été trop graves. Excepté un double accident à hauteur de Malines.

Accident mortel sur l'E19 à Malines

Un premier accident s'est produit vers 5h30 du matin sur l'E19 en direction de Bruxelles à Malines entre quatre véhicules, dont deux voitures, en raison de la route glissante. Les automobilistes sont sortis sains et saufs de la collision, se plaçant derrière le rail de sécurité. 

Un peu plus tard, un camion qui s'était arrêté a ensuite commencé à glisser et a heurté l'un des deux automobilistes qui s'étaient mis en sécurité. L'homme de 27 ans de Wavre-Sainte-Catherine est décédé sur le coup. L'autre, percuté également, a été hospitalisé dans un état critique. Ses jours ne seraient pas en danger.

Deux camions, trois voitures et une camionnette ont été impliqués dans ce double accident tragique.

Les plus consultés