Le dromadaire et les chameaux qui erraient à Tournai appartiennent à un cirque

C'est à la suite d'un acte malveillant qu'un dromadaire et deux chameaux se sont échappés, la nuit de dimanche à lundi, d'une prairie à Tournai (province du Hainaut) où ils paissaient. Ils avaient été retrouvés dans le village de Marquain. Les trois camélidés appartiennent au cirque Achille Zavatta, stationné actuellement dans le Nord de la France. Les mammifères resteront encore à Tournai quelque temps, jusqu’à ce que leur enclos soit réparé. Le bourgmestre Delannois lance un appel à d’éventuels témoins des faits.

"Les deux chameaux et le dromadaire étaient dans une prairie à Tournai avant qu'un acte malveillant fasse en sorte que ces trois animaux se retrouvent sur la voirie", a expliqué mardi midi Paul-Olivier Delannois, le bourgmestre de Tournai, sur son compte Facebook. Appelée par un riverain, c'est le long de la Chaussée de Lille à Orcq qu'une patrouille de la police de la zone du Tournaisis a "mis la main" sur le trio de mammifères qui s'était échappé.

L'intervention de deux combis supplémentaires a été nécessaire pour maîtriser les animaux. "Grâce au travail remarquable de la police et à la collaboration efficace d'un agriculteur de Marquain, les trois animaux ont retrouvé leur quiétude dans la prairie de ce fermier. Un accord est intervenu entre le propriétaire et l'agriculteur pour que les évadés puissent rester dans sa prairie, le temps qu'on puisse réparer les accès de la prairie initiale", indique le mayeur.

Ces trois camélidés sont la propriété du cirque Achille Zavatta qui tient ses quartiers d'hiver à Fresnes-sur-Escaut, dans le Nord de la France. Le dromadaire et les deux chameaux avaient cependant été accueillis par un proche du cirque dans une prairie dans le quartier du Vert Bocage à Tournai. L'homme fournissait de la paille et du foin au cirque lors de son passage dans le Tournaisis.

C'est à l'arrière de cette prairie que le grillage a été cisaillé la nuit de dimanche à lundi, ce qui laissait la porte ouverte aux trois mammifères. Le bourgmestre invite les personnes disposant d'éléments "permettant de confondre celui a commis cet acte stupide, qui aurait pu dégénérer gravement", à contacter la police.

Les plus consultés