Copyright © 2020, Westend61 , licensed via EyeEm Mobile GmbH

La moitié des télétravailleurs flamands ne calcule pas le temps de travail effectif

Plus de la moitié des Flamands qui travaillent depuis la maison (55%) en raison des restrictions sanitaires ne font pas le suivi du temps effectivement presté, alors qu'une majorité d’entre eux estime que ça contribue pourtant à améliorer l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée. C'est ce qu'il ressort d'une étude réalisée par Protime, spécialiste en planification du travail, publiée ce jeudi.

Les auteurs du sondage ont interrogé 1.000 employés flamands ayant souvent travaillé à domicile depuis le début de la crise sanitaire due au coronavirus. Parmi les personnes interrogées qui calculent leur temps de travail, 61% disent que cela les aide à mieux séparer travail et vie privée. Cela leur offre la possibilité d'être flexibles avec leurs horaires de travail et les aide à s'assurer qu'ils ne travailleront pas trop, avancent-ils.

Pourtant, près de deux travailleurs à domicile sur trois (65%) considèrent toujours le suivi du temps de travail comme un moyen de contrôle par l'employeur. Un système d'enregistrement du temps sur ordinateur portable ou PC est la forme la plus utilisée (64%) lorsqu'on télétravaille. Vient ensuite le calcul des heures de prestation via Excel (15%), puis via une application smartphone (12,7%).

Les plus consultés