Covid-19: moins d’infections, mais davantage de patients aux soins intensifs et de décès

Entre le 30 mars et le 5 avril, 3.592 nouvelles contaminations au Sars-CoV-2 ont été dépistées en moyenne par jour, ce qui représente une baisse de 25% par rapport à la semaine précédente, indique Sciensano ce vendredi. Depuis le début de la pandémie en Belgique, 913.057 cas d'infection au coronavirus ont été diagnostiqués.

Entre le 2 et le 8 avril, il y a eu en moyenne 253 admissions à l'hôpital par jour pour cause de coronavirus, ce qui représente une diminution de 3% par rapport à la période de référence précédente. Au total, 3.128 personnes sont encore hospitalisées en raison du Covid-19, dont 911 patients traités en soins intensifs. Et 515 patients reçoivent une aide respiratoire.

Ce jeudi, 250 personnes sont entrées à l’hôpital avec des symptômes de coronavirus, tandis que 263 patients pouvaient en sortir, après traitement.

Entre le 30 mars et le 5 avril, 39 personnes sont décédées par jour en moyenne des suites du virus (+47,6%), ce qui porte le bilan à 23.348 morts depuis le début de la pandémie en Belgique.

Sur la même période, près de 54.000 tests en moyenne ont également été effectués chaque jour (-21%), pour un taux de positivité de 8,1%.

Le taux de reproduction du virus est quant à lui de 0,97, à la baisse. Lorsqu'il est supérieur à 1, cet indicateur signifie que l'épidémie tend à s'accélérer. L'incidence, qui renseigne le nombre moyen de nouveaux cas journaliers pour 100.000 habitants, atteint 512,3 sur 14 jours.

"96% des lits de soins intensifs actuellement occupés"

"Quelque 96% des lits de soins intensifs sont actuellement occupés par des patients Covid et non-Covid", a fait savoir ce vendredi le porte-parole interfédéral Covid-19, Yves Van Laethem, lors de la conférence de presse du Centre de crise et de l'Institut de santé publique Sciensano.

"Nous sommes sur la bonne voie, mais le chemin est encore long", a précisé Van Laethem. Pour la première fois en 27 jours, on observe une légère diminution du nombre d'hospitalisations, mais la pression reste importante. Surtout dans les unités de soins intensifs, qui flirtent avec la limite des 2.000 patients (Covid et non-Covid). 

Cela signifie que des lits supplémentaires devront être créés dans les prochains jours et que les soins non-Covid devront être encore réduits.

Copyright 2017, Slawomir Olzacki, licensed via EyeEm Mobile GmbH

Les plus consultés