Incendie d’appartements à Opwijk: le parquet exclut un acte criminel

Un incendie a ravagé vendredi après-midi un bloc d’appartements récents dans la commune d’Opwijk, en Brabant flamand. Le feu semble s’être déclaré dans le toit, qui a très rapidement été emporté par les flammes. Huit appartements sont totalement détruits, 26 autres dans le bâtiment sont actuellement inhabitables. Personne n’a succombé aux flammes, mais une habitante de 92 ans s’est sentie mal pendant l’évacuation et est décédée plus tard d’une hémorragie cérébrale. Le parquet de Halle-Vilvorde estime qu’il ne s’agit pas d’un acte de malveillance. Une grande action de solidarité a été mise en place dans la commune, pour venir en aide aux familles touchées par la destruction de leur appartement.

Le bâtiment récent, en forme de U, compte 36 appartements, se trouvant dans le centre d’Opwijk. Le feu se serait déclaré dans un appartement du second étage vendredi après-midi et s’est propagé à toute allure via le toit.

Trois murs pignons, qui restaient encore debout après que les pompiers aient pu contrôler l’incendie, ont été démolis avec une grue de la protection civile. "Pour éviter que les murs ne s’écroulent sur des passants", indiquait la bourgmestre Inez De Coninck. "Le toit est de toute façon perdu". D’après des témoins, l’étage sous le toit a été englouti par les flammes en une demi-heure.

Les pompiers sont restés toute la nuit dans les parages, afin d’intervenir si les flammes réapparaissaient. Les habitants ont tous pu être évacués et aucun d’eux n’a été blessé. La plupart d’entre eux ont pu passer la nuit dans leur famille ou chez des amis. Deux familles ont été accueillies dans la commune.

Au centre d’accueil, une dame de 92 ans a cependant été prise d’un malaise. «"Elle a encore été transportée à l’hôpital, mais est décédée ensuite d’une hémorragie cérébrale", précisait la bourgmestre d’Opwijk.

Chargement lecteur vidéo ...

Action de solidarité

Entretemps, une vaste action de solidarité envers les familles touchées a été lancée par des habitants de la commune. "Hier, beaucoup de gens sont déjà venus apporter des vêtements pour la nuit, des affaires de bébé, des affaires de toilette. Un point de collecte avait été prévu à cet effet", indiquait la bourgmestre De Coninck. "Nous demandons maintenant de ne plus apporter d’affaires. Il semblerait que les familles touchées n’aient actuellement pas besoin de grand-chose".

Plusieurs associations d‘Opwijk ont lancé des actions de soutien aux victimes. "Pour avoir une vue claire, nous demandons à toutes ces initiatives de s’enregistrer auprès de l’administration communale via www.opwijk.be/actie-brand-kloosterstraat. Les bénéfices de ces actions peuvent aussi être versés sur le fonds communal de soutien".

Chargement lecteur vidéo ...

Les plus consultés