Radio 2

Les exploitants de bars de plage demandent à De Croo la réouverture des terrasses 

Les exploitants de bars de plage de plusieurs stations balnéaires ont une demandé la réouverture des terrasses des établissements horeca dans une lettre ouverte adressée au Premier ministre Alexander De Croo. Les ventes au comptoir et la location de chaises qu'ils sont autorisés à pratiquer pour l'instant n'étant en effet pas rentable, selon les intéressés. Ceux-ci se disent par ailleurs convaincus que la situation deviendra problématique avec le retour des beaux jours en cas de non réouverture des terrasses.

Les vacances de Pâques ne se présentent pas pour l'instant sous les meilleurs auspices en raison du mauvais temps pour les exploitants de bars de plage. Ces derniers ne sont autorisés qu'à pratiquer les ventes au comptoir ainsi que la location de chaises de plage en raison des règles sanitaires actuellement en vigueur. La vente d'alcool leur est en outre interdite. 

"Nos sanitaires servent de toilettes publiques"

Les activités permises ne sont ainsi pas rentables aux yeux des intéressés. "Cerise sur le gâteau, nous devons autoriser l'accès à nos sanitaires qui servent ainsi de toilettes publiques. Après une semaine de vacances, force est de constater que la situation n'est pas rentable et que nous sommes uniquement ouverts pour fournir un accès à nos sanitaires", poursuivent les exploitants dans leur lettre ouverte.

L'interdiction de vendre des boissons alcoolisées est également source de frustration pour ces derniers. "Il est frustrant de voir les clients apporter leur propre vin, spiritueux et collations qu'ils peuvent facilement se procurer au supermarché ou dans la restauration. Les touristes frigobox ont été réinventés." 

"Spécialistes de la gestion des foules"

Le secteur demande donc une nouvelle fois la réouverture des terrasses dans l'horeca. Les exploitants craignent en effet les situations problématiques à l'approche du long week-end de l'Ascension qui draine traditionnellement les foules en cas de beau temps.

"Nous voyons déjà des groupes jusqu'à dix personnes se rassembler sur les plages alors que nous pouvons fournir une occupation bien définie et structurée par groupe de quatre personnes maximum. Nous sommes maintenant des spécialistes de la gestion des foules."

Parce qu'Horeca Vlaanderen s'était précédemment opposée à la réouverture de quelques terrasses, la lettre ouverte a été adressée à son président, Mathias De Caluwe, en plus du Premier ministre. La lettre a été rédigée avec le soutien des bars de plage de l'ensemble du littoral et des bourgmestres Piet De Groote de Knokke-Heist et Jean-Marie Dedecker de Middelkerke.

Les plus consultés