Jakub Porzycki/NurPhoto

Johnson & Johnson "retarde le déploiement" de son vaccin en Europe

La firme Johnson & Johnson annonce mardi "retarder le déploiement" de son vaccin contre le coronavirus en Europe après la pause préconisée par les autorités sanitaires américaines. Celles-ci ont recommandé une pause dans l'administration du sérum afin d'enquêter sur l'apparition de cas graves de caillots sanguins chez plusieurs personnes aux États-Unis. Quant à la Belgique, elle va attendre la position de l'Agence européenne des médicaments (EMA), attendue mercredi.

Dans un communiqué, le groupe pharmaceutique assure que "la sécurité et le bien-être des personnes qui utilisent (ses) produits est" sa "priorité numéro un" et souligne "être au courant d'un trouble extrêmement rare impliquant des personnes ayant développé des caillots sanguins en association avec des bas niveaux de plaquettes dans le sang", après avoir reçu le vaccin. Les Centres américains de lutte et de prévention des maladies (CDC), principale agence fédérale de santé publique du pays et l'Agence américaine des médicaments (FDA), enquêtent sur six cas, pour un total de 6,8 millions de doses administrées dans le pays. Par précaution, les deux autorités sanitaires ont recommandé une pause dans l'administration du sérum.

Johnson & Johnson indique examiner ces cas avec les autorités sanitaires européennes et explique avoir "pris la décision de manière proactive de retarder le déploiement du vaccin en Europe".

Le 11 mars dernier, le vaccin de Johnson Johnson a reçu le feu vert de l'agence européenne des médicaments (EMA) en tant que quatrième vaccin pour lutter contre le coronavirus.

Les 36 000 premiers vaccins Johnson Johnson ont été livrés à notre pays hier/lundi. Normalement, les premiers Belges seront vaccinés avec ce vaccin la semaine prochaine. Malgré la nouvelle venant des États-Unis, cette vaccination planifiée sera maintenue pour le moment. "Nous suivons de près la situation, et cela se passe également au niveau européen", a déclaré Gudrun Briat, porte-parole du groupe de travail sur la vaccination. "Pour l'instant, cependant, nous n'avons reçu aucun signal indiquant que nous devrions arrêter la vaccination prévue".

Le 11 mars, le vaccin de Johnson Johnson a été le quatrième vaccin anti-Covid, à avoir reçu le feu vert de l'Agence européenne des médicaments EMA. Ceci a été décrit comme une étape importante pour la campagne de vaccination car, contrairement aux autres vaccins corona, le vaccin de Johnson Johnson ne nécessite qu'une seule injection.

La Belgique attend l'avis de l'EMA sur le vaccin Johnson & Johnson

La Belgique va attendre la position de l'Agence européenne des médicaments (EMA) sur le vaccin Janssen (Johnson & Johnson), attendue mercredi, avant de décider des suites chez nous, a-t-on appris mardi soir de la taskforce vaccination.

Il n'est pas donc pas question pour le moment d'un report des injections avec ce vaccin, qui n'ont pas encore commencé en Belgique, ou d'une "suspension" de son utilisation, après l'annonce du coup d'arrêt aux Etats-Unis. 

L'EMA, l'Agence européenne des médicaments, et plus précisément son comité d'évaluation des risques en pharmacovigilance (PRAC), se penche sur cette nouvelle donne. Elle examine les cas rapportés d'incidents thromboemboliques, comme elle l'avait également fait avec le vaccin développé par AstraZeneca et l'université d'Oxford.

En Belgique, la vaccination avec le vaccin Janssen n'a pas encore débuté, même si les premières doses ont été livrées cette semaine. Une décision n'a pas encore été prise quant à la suite des évènements dans ce dossier, on attend dans un premier temps l'avis de l'EMA sur la question, assure-t-on mardi soir à la taskforce vaccination.

Ce n'est pas non plus certain, quoi qu'il en soit, que la Belgique suive l'avis de l'EMA ou prenne également position dès demain, mais c'est une évaluation scientifique importante à prendre en compte, entend-on mardi soir.

Dans le cas d'AstraZeneca, il avait été décidé récemment de n'administrer ces doses qu'aux plus de 55 ans en Belgique.

Les plus consultés