Un jeune homme atteint d’un handicap violemment agressé par un groupe de jeunes à Lommel

Un jeune homme de 29 ans atteint d'un handicap mental a été attaqué et frappé violemment mardi après-midi dans le Barrierspark de Lommel (Limbourg). Un groupe de cinq jeunes mineurs a été emmené au poste de police pour y être interrogé. L'un d'entre eux sera à nouveau interrogé ce mercredi.

Kevin s'était rendu dans le parc avec son gocart pour ramasser les déchets, comme il le fait depuis plusieurs mois. Car malgré son handicap, il sort jusqu'à quatre jours par semaine pour remplir son rôle de "nettoyeur" avec beaucoup d'enthousiasme. "Il a attaché un petit chariot sur son go kart où il peut mettre les sacs de détritus collectés", a expliqué sa mère à Radio 2 Limburg (VRT). "Un groupe d'adolescents a dû le défier en s'asseyant et en se tenant debout sur le porte à bagages de son gocart, et quand il a fait une remarque à ce sujet, ils ont commencé à le frapper. Il a reçu un coup de poing dans l'œil, est tombé sur la tête et a perdu connaissance pendant un moment. Puis il a reçu plusieurs autres coups de poing dans la cage thoracique."

Kevin a été emmené à l'hôpital : "Il ne va pas bien, il a une fissure à l'orbite, une fissure à la mâchoire supérieure, une commotion cérébrale et son œil droit est complètement fermé", poursuit sa mère. Malgré son handicap, Kevin est bien conscient de ce qui s'est passé : "Mentalement, il n’est âgé que de quatre ou cinq ans, et il a peur maintenant et il veut que je reste avec lui. Je vais voir ce que dit le spécialiste, car si c'est toujours aussi grave la semaine prochaine, je ne pourrai pas non plus retourner à l'école. J'enseigne également à des enfants handicapés et ce n'est vraiment impossible pour moi maintenant."
 

Aliments liquides

Kevin devra maintenant se remettre de ses blessures pendant au moins six à huit semaines. "Il est sous alimentation liquide depuis quelques semaines, car s'il mord ses dents pourraient tomber". Sa mère va déposer une plainte à la police aujourd'hui car elle trouve que cette violence est tout à fait démesurée. La police de Lommel enquête sur les faits. Cinq mineurs ont été emmenés au poste de police pour être interrogés. Quatre d'entre eux ont été autorisés à rentrer chez eux, le cinquième sera à nouveau interrogé ce mercredi.

Les plus consultés