Chargement lecteur vidéo ...

Les équipes de vaccination mobiles désormais à l’œuvre à Bruxelles

En Région bruxelloise, les équipes de vaccination mobiles entament cette semaine leur travail à plein régime. D'ici la fin de la semaine, 600 doses devraient ainsi avoir été injectées, dont 190 pour la seule journée de lundi, a indiqué, lundi, la responsable du Service d'inspection de l'hygiène de la Commission communautaire commune (Cocom), Inge Neven. D’après les chiffres de la Cocom, il existe par ailleurs de grands écarts entre les taux de vaccination des différentes communes bruxelloises.

A terme, la Cocom vise quelque 15.000 vaccinations dans la capitale par ce canal réservé au public qui ne peut se déplacer ou peut difficilement être atteint via les centres de vaccination, comme par exemple les sans-papiers, ou les personnes sans domicile fixe.

Ce travail est réalisé en collaboration avec les médecins généralistes qui peuvent inscrire chacun jusqu'à 12 demandes. Les premières doses seront effectuées à l'aide de vaccins d'Astra Zeneca , étant donné que le vaccin Johnson et Johnson en une seule dose, privilégié pour ce canal et le public concerné ne sera pas disponible avant la semaine prochaine. 

Evolution en crescendo à Bruxelles

Globalement, la progression du nombre de vaccins disponibles chaque semaine continue d'évoluer crescendo à Bruxelles: après le chiffre de 44.000, déjà en hausse sensible, de la semaine dernière; 48.000 doses seront proposées cette semaine et plus de 60.000 la semaine prochaine. Selon Inge Neven, on devrait atteindre la barre des 80.000 par semaine d'ici la fin du mois de mai.

Cette montée en puissance sera facilitée par l'ouverture, à partir de la semaine prochaine, d'un dixième centre de vaccination bruxellois à l'Hôpital Militaire de Neder-Over-Heembeek. Inge Neven a encore indiqué dans ce contexte que 2.100 personnes, candidates à la vaccination avaient reçu une première dose dimanche dans les centres Pacheco (1300) et de Woluwe-Saint-Pierre (800). 

De grands écarts entre les communes

Toujours d’après la Cocom, le taux de vaccination jusqu'ici observé en Région bruxelloise est influencé par de grands écarts entre les communes.

Jusqu'à présent, 253.545 personnes ont reçu au moins une dose de vaccin; 80.120 en ont reçu deux. Près de 70% des 65+ (70% est considéré comme la proportion à atteindre pour l'ensemble de la population pour venir à bout de la pandémie, NDLR.) ont été vaccinés une première fois, et la Cocom est plutôt optimiste quant aux chances de franchir ce cap à l'aide des campagnes de sensibilisation qui se poursuivent.

Mais entre les communes, on observe parfois de très grands écarts entre les 65+ vaccinés en première dose d'une part à Woluwe-Saint-Pierre (80,7%), Auderghem (79,3%), Watermael-Boitsfort (78,2%), Uccle (77,9%), Berchem-Sainte-Agathe (76,3%) et Woluwe-Saint-Lambert (75,6%); et d'autre part, celles de la première couronne de la capitale, comme Saint-Josse-Ten-Noode (51,7%), Saint-Gilles (59,5%), la Ville de Bruxelles (61,2%), Schaerbeek (61,3%), et Molenbeek (62,1%).

Selon la responsable du service de l'hygiène de la Cocom, cette donnée s'explique par le caractère cosmopolite de la Région bruxelloise (184 nationalités), le niveau socio-économique globalement faible dans certaines zones, l'existence par endroits d'une population moins orientée vers la prévention en santé et la fracture digitale.

Toutefois, on observe, selon Inge Neven, un impact notable de chaque action de sensibilisation via la Cocom, les communes, et les acteurs locaux (médecins généralistes, pharmacies, aides à domicile,...). "La population bruxelloise est très internationale. Nous sommes confrontés à un plus grand défi que les autres d'atteindre ces gens dans leur langue et leur culture....Nous poursuivons donc toutes les actions de sensibilisation possibles. Je suis convaincue que l'on va encore voir ces pourcentages augmenter", conclut-elle. 

Chargement lecteur vidéo ...

Les plus consultés