Richa

Première belge : Les motards de la zone de police Hekla équipés d’un gilet airbag

C’est une première en Belgique pour les motards de la zone de police HEKLA, en province d'Anvers. Désormais, ils circuleront avec un airbag sous leur combinaison de moto. Ce airbag est sans fil et contrôlé par ordinateur. Il assure une plus grande protection aux motards de la police.

Jusqu'à présent, les gilets airbag n'étaient pas utilisés par les motards de la police car ils ne pouvaient pas être portés sous l’uniforme. 

"Ces nouveaux modèles plus fins peuvent se glissent sous leur veste de moto. On les porte comme un gilet", explique Brecht Cassiman, du fabricant Richa. "Les gilets airbag de la première génération devaient être portés au-dessus d’une veste de moto. Cela rendait la police peu ou pas reconnaissable. A présent vous devez seulement avoir 10 cm d'espace pour bouger sous votre veste de moto. C'est suffisant pour absorber l'impact de l'airbag, s'il est déclenché. De plus, ils ne sont plus reliés à la moto par un câble, mais par ordinateur. Les gilets ne sont pas uniquement destinés à la police, tout le monde peut les porter. La zone HEKLA a acheté les premiers exemples, mais nous pensons que maintenant cela va se répandre dans les couloirs de la police. Dans quelques années, cela pourrait faire partie de l'équipement standard des motards de la police."

La zone de police HEKLA comprend les municipalités de Hove, Edegem, Kontich, Lint et Aartselaar. Ils ont acheté 5 gilets airbag, un pour chaque motard. 

Ces airbags offrent aux motocyclistes une protection jusqu'à dix fois supérieure.
Les vestes airbags ou gilet airbag sont pourvus d’une poche qui contient une cartouche de CO2. A cette cartouche de C02 est lié un mécanisme qui en cas d’accident, déclenche l’ouverture de la cartouche qui libère ensuite le gaz dans le gilet ou la veste. La veste ou le gilet airbag se gonfle, enveloppe le motard et le protège ainsi au niveau du torse.
 

Richa

Les plus consultés