Belga

Après les tests salivaires, les autotests seront lancés dans l’enseignement flamand

La semaine prochaine, 38 écoles vont lancer un projet-pilote d'autotests auprès du personnel enseignant. Il concerne 14 écoles primaires et 24 écoles secondaires, précise le cabinet du ministre flamand de l'Enseignement Ben Weyts (N-VA). Les enseignants des écoles participantes pourront ainsi se faire tester eux-mêmes deux fois par semaine. 

L'intention est de fournir par la suite ces autotests à l'ensemble du personnel enseignant. Le projet à grande échelle, qui vise les 400.000 autotests par semaine, sera lancé à la mi-mai, a expliqué le ministre flamand du Bien-être Wouter Beke (CD&V) au Parlement flamand.

Un autre projet-pilote avait été lancé plus tôt dans l'année avec des tests Covid salivaires, mais avec l'arrivée des autotests, plus efficaces et moins coûteux, le projet initial a été abandonné à la mi-mars.

En prévision des 400.000 autotests par semaine, les tests rapides restants seront utilisés en priorité dans l'éducation. Ces 600.000 tests restant doivent être effectués par un personnel médical déjà présent dans les écoles ou qui peut être amené grâce à une coopération déjà existante avec la Croix-Rouge.

Les plus consultés