Chargement lecteur vidéo ...

L’armée n’organisera plus d’exercices de tirs dans le domaine de Brecht, dévasté par les flammes

Dans les semaines à venir, la Défense n'organisera plus d'exercices de tir dans la réserve naturelle et domaine militaire de Groot Schietveld à Brecht et Wuustwezel (Anvers). Cette décision a été prise après concertation entre les autorités locales et l'Agence flamande pour la Nature et les Forêts lors d'une visite du site. Il s'agit d'une mesure provisoire visant à prévenir les incendies naturels dévastateurs tels que celui survenu la semaine dernière.

Après un exercice de tir à Groot Schietveld, environ 500 hectares de précieuses landes sont partis en fumée. Avec une superficie totale d'environ 1.500 hectares, le Groot Schietveld abrite l'une des plus grandes populations de vipères d'Europe, ainsi que de nombreuses espèces animales et végétales vulnérables.

La cause exacte de l'incendie fait toujours l'objet d'une enquête mais le ministère de la Défense a déjà présenté ses excuses pour le lien présumé entre l'incendie et l'exercice de tir.

Initialement, un autre exercice de tir était prévu les 11 et 12 mai. Cependant, il a été décidé, au cours de la concertation de jeudi, d'annuler cet entraînement. "Prochainement, les entrainements se feront selon un cadre défini dans un club de tir, pas sur la lande", précise Sven Deckers, bourgmestre de Brecht. "À plus long terme, nous examinerons bien sûr les leçons à tirer de cet incendie. Nous allons examiner avec toutes les parties concernées ce qui a mal tourné et comment nous pouvons éviter cela à l'avenir." 

Chargement lecteur vidéo ...

Les plus consultés