PRE

De Croo et Verlinden : "Ne tombez pas dans le piège de la Boum 2, continuez à respecter les mesures corona"

"Ne tombez pas dans ce piège", a lancé le Premier ministre Alexander De Croo (photo) à l'attention des personnes qui souhaiteraient participer ce samedi à l'événement interdit "La Boum 2" au Bois de la Cambre à Bruxelles. Sur le plateau de l’émission d’actualité “Laat” de la VRT, la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden a réitéré ce message vendredi soir, encourageant les citoyens à respecter encore toujours les mesures de prévention sanitaire pour parvenir à sortir rapidement du confinement. "Le corona n’est pas encore derrière nous", soulignait la ministre fédérale.

Interrogé à l'issue d'une conférence de presse consécutive au conseil des ministres, Alexander De Croo a rappelé que "plein de perspectives" allaient être données dans les prochains jours à la population. "À partir du 8 mai, beaucoup plus d'activités à l'extérieur pourront avoir lieu et des événements plus grands jusqu'à 200 personnes pourraient ensuite se tenir. Et on voit que la situation épidémiologique évolue pas à pas dans la bonne direction. Je pense que cette solidarité, on doit la garder."

Selon le Premier ministre, "ce genre d'événements" (La Boum 2) est "organisé par certains avec le but de déstabiliser une approche qui a été, dans notre pays, très raisonnable et très calme comparé à d'autres pays". "Je dirais à ceux qui voudraient y participer 'ne tombez pas dans ce piège'."

"Aucune autorisation n'a été donnée, ni demandée par les organisateurs", a rappelé la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden. "Alors que l'on a prévu, dès lundi, d'autoriser une procédure de tests, de projets-pilotes. (...) Ce vendredi matin encore, il y a eu une réunion au centre de crise avec les services concernés pour préparer les choses. Moi, je déconseillerais à tout le monde d'aller aux endroits où c'est annoncé parce qu'on sait aujourd'hui que les gens qui ont lancé la blague de la Boum 1 ne sont pas les organisateurs de la Boum 2."

"La Boum" du 1er avril dernier

“Continuez à suivre les mesures corona, aussi difficile que cela puisse être"

"Le coronavirus n’est pas encore derrière nous", soulignait une nouvelle fois vendredi soir la ministre de l’Intérieur, cette fois sur le plateau de l’émission "Laat" de la VRT. Tout en déconseillant aussi de participer à l’événement interdit La Boum 2.

Annelies Verlinden (photo archives) affirmait comprendre que les citoyens soient fatigués des mesures de prévention, restrictives. Un nombre croissant d’entre eux le manifestent en ne suivant ouvertement plus les mesures de distanciation sociale, le port du masque, ou l’interdiction de rassemblement de foule. "Un certain nombre d’initiatives ont été annoncées pour ce week-end, tant à Bruxelles que dans d’autres ville et communes. Il faudra voir comment cela se passe. Nous sommes bien préparés, mais il faudra que nous restions alertes", indiquait Annelies Verlinden.

La police déclare aussi comprendre la fatigue morale des citoyens par rapport aux mesures de confinement. "Tout le monde est fatigué du corona. Ce n’est pas une chose facile à gérer", admettait le chef de corps de la zone de police Bruxelles-Midi, Jurgen De Landsheer.

"La police doit exiger des citoyens des choses qui ne sont pas agréables et pas habituelles. Cela rend son travail difficile. Mais nos agents savent entretemps comment maintenir une situation aussi sûre que possible", concluait la ministre de l’Intérieur.

Les plus consultés