Radio 2

Après 6 mois d’interruption à cause de la pandémie, les cochers reprennent du service à Bruges

À partir de ce mercredi, on peut à nouveau voir des calèches circuler dans centre-ville de Bruges. Cela faisait plus de six mois qu’on ne les voyait plus. En raison des mesures sanitaires, les cochers n'étaient pas autorisés à sortir. Mais à présent les sorties sont à nouveau autorisées, toutefois en respectant certaines conditions.

Les vélos-calèches (fietskoetsen) et les minibus touristiques de la grand-place ont repris le travail le 1er mai. Les cochers recommencent ce mercredi et les bateaux-mouches ce samedi 8 mai. D’après le bourgmestre de Bruges Dirk De fauw (CD&V) : "L'intention est d'étendre progressivement l'offre de services lorsque le nombre de visiteurs augmentera. Nous espérons que d'ici le mois de juin, nous serons en mesure de proposer à nouveau un produit touristique complet, mais cela dépendra également du secteur de la restauration. Car sans offre horeca, pas de visiteurs et sans visiteurs, le renouveau touristique de Bruges ne pourra pas décoller."

Les cochers enfin au travail

Mathias Wentein, un des cochers de Bruges, affirme que toutes les précautions sanitaires ont été prises : "Nous travaillons à nouveau avec un écran en plexiglas placé entre le cocher et les passagers et désinfectons le carrosse après chaque trajet. Les passagers doivent toujours voyager par bulle d'une même famille ou par couple".

Les chevaux devront également se réhabituer, car ils sont restés immobiles pendant six mois et ont pris du poids. Nous avons fait tout ce que nous pouvions pour qu'ils restent en forme, ajoute Mathias Wentein : "Ils étaient sellés tous les jours et nous sommes même allés avec l'attelage jusqu'à Damme pour les entraîner afin qu'ils restent en forme pour la reprise."

Les bateaux touristiques de Bruges redémarrent samedi. 

En 2019, les bateaux-mouches de la ville ont transporté 1 250 000 personnes et les minibus touristiques 50 000 visiteurs. L'année dernière, les chiffres n'étaient que respectivement de 251 000 et 11 000.
 

Radio 2

Les plus consultés