"Si tout va bien, nous serons totalement libres le 1er octobre", prévoit Jan Jambon

"Si tout va bien, nous serons totalement libres le 1er octobre au plus tard", a estimé le ministre-président flamand, Jan Jambon (N-VA), dans une interview accordée au journal Het Nieuwsblad. Le gouvernement flamand entend dans ce cadre présenter un plan de sortie lors du prochain Comité de concertation. 

Il s’agit selon lui d’un plan concret par étapes qui sera appliqué graduellement lors des prochains mois. "Nous ne pouvons toutefois l’imposer unilatéralement, la Flandre n’a pas la compétence pour ce faire", souligne Jan Jambon.

Le ministre-président flamand a tenu a rappeler que le risque zéro n’existait pas. "D’ici l’été, la plupart des groupes vulnérables auront été vaccinée, et la pression va de nouveau diminuer. On ne peut tout de même pas s’attendre à ce que les mesures soit maintenues jusqu’à ce qu’il n’y ait plus aucun patient atteint du covid ? D’où mon appel : nous devons apprendre à vivre avec une pression acceptable", a-t-il souligné.

Jan Jambon reste par ailleurs sur l’idée qu’il est logique que les différentes régions assouplissent les mesures à des tempo différents. "En Flandre, 95% des plus de 75 ans sont vaccinés. A Bruxelles, ils sont environ 70%. Il m’est impossible d’expliquer que le centre culturel de Turnhout, par exemple, doive rester fermé alors que 90% des gens sont vaccinés, mais qu’à Bruxelles ils ne sont que 70%", défend le ministre-président flamand. 

Les plus consultés