Six cas d’infection par le variant indien diagnostiqués en Flandre occidentale

Le variant indien du coronavirus a été diagnostiqué pour la première fois en Flandre occidentale. Au total, on a comptabilisé 6 cas, à Ostende, Nieuport, Knokke-Heist et Bruges.

Le variant indien du coronavirus a fait son apparition dans notre pays le week-end dernier dans une maison de repos à Borsbeek, en province d'Anvers. Cinq infections ont été détectées parmi les résidents et le personnel. L'un des patients, un résident qui avait pourtant été entièrement vacciné, est décédé.

Hier, on a appris que le variant indien était probablement plus répandu qu'on ne le pensait. Une enquête aléatoire a montré qu'il y a encore 19 cas dans notre pays, à Anvers et à Bruxelles. Et à présent aussi pour la première fois en Flandre occidentale.
 

Infection durant le voyage

Une famille d'Ostende a été infectée lors d'un voyage en Inde. Le bourgmestre d'Ostende Bart Tommelein (Open VLD) a expliqué que « cette famille était revenue d'Inde depuis un certain temps. Ils présentaient des symptômes et ont immédiatement été mis en quarantaine. Hier, nous avons reçu la confirmation qu'il s'agissait du variant indien. La famille est en quarantaine depuis le début, donc elle n'a été en contact avec personne."

Il y a également un cas d'infection à Nieuport. Il s'agit de la femme d'une famille népalaise qui tient un magasin de nuit à Nieuport. La femme s'est rendue au Népal il y a quelque temps et est revenue avec l'infection.

Elle était très malade et a dû être hospitalisée. Son mari a été testé négatif. Les enfants ne sont pas allés à l'école à Nieuport depuis 2 mois. Par mesure de sécurité, le bourgmestre Geert Vanden Broucke (CD&V) a fermé ce magasin de nuit.
L'Agence pour les soins et la santé rapporte 4 autres cas du variant indien en Flandre occidentale : 2 à Bruges et 2 à Knokke-Heist. La contamination à Bruges a été établie chez des personnes d'origine de la région Népal-Pakistan.
 

Les plus consultés