Radio 2

Le comité de concertation annonce une valse d’assouplissements

Lors d’une conférence de presse qui suivait le comité de concertation (Codeco) de ce mardi, le Premier ministre Alexander De Croo (Open VLD) a annoncé un large "plan estival" comportant une série d’assouplissements des mesures sanitaires. "Ces nouvelles perspectives sont possibles grâce au succès de la campagne de vaccination. Ces dernières semaines nous avons franchi des pas de géant", a déclaré le Premier ministre en insistant sur le fait que ce plan d'été était fondé sur deux piliers: le progrès du processus de vaccination et le suivi de la situation dans les hôpitaux et principalement aux soins intensifs. "Le plan été ne pourra se déployer que si les voyants restent au vert".

Un plan en quatre étapes :

  • A partir du mercredi 9 juin : 1ere étape
  • Les cafés et restaurants pourront rouvrir en salle de 8h à 22h
  • Les terrasses pourront quant à elles rester ouvertes jusqu'à 23h30
  • La bulle de contacts sociaux sera élargie à 4 personnes
  • Les cinémas, bowling, saunas, salles de fitness, etc. pourront également rouvrir
  • En matière de télétravail, il y aura un peu plus de marge: on pourra organiser un jour de retour au lieu de travail par semaine
  • À partir du 1er juillet :2e étape
  • shopping sans restriction, sports, etc.
  • Télétravail non obligatoire mais recommandé
  • À partir du 30 juillet : 3e étape
  • Les événements extérieurs jusqu’à 5000 personnes autorisés
  • À partir du 13 août, place à des événements de plus grande ampleur, moyennant une preuve de vaccination ou un test négatif récent.
  • À partir du 1er septembre : 4e étape
  • Fin des restrictions applicables aux mariages et funérailles.

Des évènements d'ampleur permis en août, mais après vaccin ou test négatif

Les conditions déterminées par le Codeco pour permettre cet élargissement progressif des évènements, en intérieur et extérieur, sont relatives à la vaccination et aux hospitalisations. 

Pour le 9 juin, il faudra moins de 500 patients corona aux soins intensifs, et au moins huit personnes "vulnérables" sur dix vaccinées (les plus de 65 ans et personnes avec comorbidités). 

Pour le 1er juillet, le seuil des lits en soins intensifs est maintenu identique, mais la tendance doit être "à la baisse", selon le Codeco, et 6 adultes sur 10 devraient avoir reçu leur première piqûre. 

L'assouplissement du 30 juillet est conditionné encore une fois à une baisse des lits Covid occupés en soins intensifs, et à l'administration de la première dose à 70% des adultes belges.

Les autorités parlent d'une quatrième étape à partir du 1er septembre, mais avec des avancées encore à déterminer.

Les activités associatives et de jeunes, et les camps de jeunes pourront avoir lieu en juin avec 50 personnes sans nuitée, un maximum qui passerait à 100 début juillet (avec possibilité de nuitée), puis à 200 fin juillet. Il n'y aurait plus de restriction en septembre.

Les fêtes et réceptions en intérieur seront autorisées à partir du 9 juin avec 50 personnes maximum, puis 100 début juillet et 250 fin juillet, en respectant les règles fixées pour l'Horeca. En septembre, les restrictions globales pour l'intérieur disparaissent. Pour ces mêmes fêtes et réceptions, mais en extérieur, ce sont les règles fixées pour l'Horeca qui s'appliqueront depuis le début.

Services du culte, mariages et funérailles devraient passer d'un maximum de 100 (intérieur) ou 200 personnes (extérieur) le 9 juin à 200/400 le 1er juillet. Les limitations seront complètement abandonnées en septembre, si tout va bien.

Dès le 9 juin, les foires, brocantes et marchés aux puces non professionnels peuvent reprendre. C'est également le cas des foires commerciales le 30 juillet. Par ailleurs, le shopping se fera sans limitation à partir du 1er juillet.

Pixabay

Pas encore de clarification sur les voyages

Le comité de concertation de ce mardi n'a pas pris de décision sur les possibilités de voyage cet été. "Pour cela, nous attendons le Conseil européen des 24 et 25 mai, qui décidera de quelle manière le certificat vert numérique européen pourra être utilisé", a déclaré le Premier ministre Alexander De Croo. 

Lors du sommet européen, les chefs d'État et de gouvernement des pays de l'UE doivent encore prendre des décisions importantes concernant ce certificat vert qui vise à faciliter la libre circulation en toute sécurité dans l'UE durant la pandémie. Ce certificat prouvera qu'une personne a été vaccinée contre la COVID-19, a reçu un résultat négatif à un test de dépistage ou a guéri de la COVID-19.

"Je suppose que nous donnerons des éclaircissements dans 2 à 3 semaines. Les modalités doivent encore être déterminées, mais je n'ai aucun doute sur le fait que nous pourrons voyager en Europe cet été", précisait De Croo.

Les cinémas soulagés de pouvoir rouvrir le 9 juin

Les exploitants de cinémas étaient plutôt heureux ce mardi après-midi à la suite de l'annonce du comité de concertation que leurs salles seront autorisées à rouvrir leurs portes dès le 9 juin, moyennant des protocoles de ventilation. "Nous sommes soulagés de pouvoir enfin rouvrir après plus de 11 mois de fermeture cumulés", a réagi auprès de Belga Thierry Laermans, secrétaire général de la Fédération des cinémas de Belgique (FCB).

Les cinémas n'ont pu accueillir des spectateurs que lors d'une "pause de trois mois", pendant l'été, entre deux confinements imposés pour endiguer la propagation du coronavirus. Une fermeture qui a fortement pesé et qui prendra fin le 9 juin. "Nous sommes contents d'être avertis à temps, nous espérons que les détails des modalités seront aussi connus" suffisamment tôt, a déclaré Thierry Laermans. Il estime qu'il faudrait deux à trois semaines pour permettre aux exploitants de salles de cinéma, que son organisation représente, de se préparer. "Il faut constituer des stocks, recontacter le personnel et l'informer des nouvelles mesures...", précise-t-il.

Selon les mesures annoncées par le Codeco, les salles de cinéma devraient pouvoir accueillir 200 personnes, limite fixée à tout événement intérieur, explique le secrétaire général de la FCB. "Beaucoup de salles n'arriveront pas à cette jauge car la distanciation physique limite de toute façon la capacité à 25 ou 30%."

Les exploitants estiment par ailleurs que la consommation de nourriture et de boissons devra aussi être autorisée dans les salles. "Il n'y a pas de raison que l'horeca puisse rouvrir à l'intérieur et qu'on ne puisse pas manger du pop-corn et boire dans les cinémas", prévient Thierry Laermans. Le port du masque sera toujours exigé dans les salles, mais la Fédération considère qu'il devra être possible de l'enlever pour manger.

Du côté de la programmation, le secrétaire général de la FCB assure qu'il y aura "des films pour tous les goûts".

Les plus consultés