Foto: Unsplash

"Vérifiez les données de contact sur la puce de votre chien ou chat" et autorisez qu’elles soient visibles

Depuis le 1er mai dernier, les données de contact de la puce d’un animal de compagnie ne sont plus publiques. Et cela en raison d’une adaptation visant à respecter le règlement général sur la protection des données privées (RGPD). Les propriétaires de chats et chiens doivent donc autoriser manuellement que ces données restent visibles. Le ministre flamand du Bien-être animal, Ben Weyts, donnait ce mardi le coup d’envoi d’une campagne de sensibilisation à l’attention des propriétaires de ces animaux de compagnie. Avec le slogan "Check je chip" (‘Vérifiez votre puce’), il invite à vérifier tout d’abord via www.checkjechip.be si les coordonnées des propriétaires sont encore les bonnes, puis à autoriser qu’elles soient consultées par quiconque retrouverait l’animal perdu.

Depuis des années déjà, il est obligatoire en Belgique de munir son chien d’une puce reprenant son nom, sa race et les coordonnées de ses propriétaires. Et depuis novembre 2017 la même obligation s’applique aux chats domestiques, dans les trois Régions du pays. Cela permet de retrouver nettement plus rapidement le foyer d’un animal égaré.

"Depuis l’obligation d’identification, quelque 90% des chiens retrouvés ont rapidement pu être rendus à leur maitre", précise le ministre flamand du Bien-être animal, Ben Weyts (photo). "Et depuis que l’obligation s’applique aussi aux chats, les chiffres ont également augmenté dans le sens positif".

La campagne "Check je chip" - ‘Vérifiez la puce de votre animal de compagnie’ - appelle dans un premier temps les propriétaires à vérifier les données de contact pour leur animal de compagnie, via www.checkjechip.be.

"'Mais les règles européennes en matière de protection de la vie privée sont très strictes, ce qui ne rend pas les données automatiquement visibles", explique le ministre Weyts. "Nous appelons donc tous les propriétaires de chiens ou chats à s’identifier dans la base de données numérique et de lier la puce de leur animal à leur numéro de registre national, pour que les données soient automatiquement actualisées. Les instances compétentes - comme les refuges pour animaux, la police, les vétérinaires et les autorités - pourront consulter ces données, ce qui accroit les chances de retrouver rapidement son animal de compagnie".

Comment procéder ?

Concrètement, les propriétaires d'un chat ou d'un chien devront donc donner leur accord explicite à ce que leurs données soient visibles, en se connectant aux plateformes officielles d'enregistrement de ces animaux, à savoir DogID (online.dogid.be) pour les chiens et CatID (online.catid.be) pour les chats. A l'aide de leur carte d'identité, de leur code PIN et du numéro de puce du chat ou du chien (présent sur le passeport de l'animal), il leur sera possible de modifier les paramètres de la puce et de passer d'un mode "privé" à un mode "public".

Tout un chacun muni d'un détecteur de puce pourra de cette manière continuer à lire les coordonnées reprises sur la puce et ainsi identifier le propriétaire de l'animal dans le cas où celui-ci s'est égaré. Sans cette permission explicite, seuls les vétérinaires et les refuges pourront encore y avoir accès, via un portail spécifique.

Felinest

Les plus consultés