Chargement lecteur vidéo ...

Rerum Novarum: le Mouvement ouvrier chrétien fête son centenaire

La fête du Mouvement ouvrier chrétien - qui modifiait son nom en Beweging.net en 2014 - est célébrée traditionnellement le jour de l’Ascension. Et bien que Rerum Novarum aurait dû être particulièrement festive cette année à l’occasion du centenaire du mouvement, les mesures de sécurité sanitaire en ont décidé autrement. Il y a 100 ans, le syndicat chrétien ACV, la Mutualité chrétienne, les associations chrétiennes de femmes et de jeunes, et des groupes chrétiens avec un engagement social s’unissaient pour former le Mouvement ouvrier chrétien - ACW en Flandre.

Au fil des ans, certaines associations composant Beweging.net ont également modifié leur nom pour refléter les changements au sein de leurs membres et moderniser leur engagement social.

Rerum Novarum est l’encyclique publiée le 15 mai 1891 par le pape Léon XIII, qui représente le texte inaugural de la doctrine sociale de l’Eglise catholique. L'encyclique condamnait "la misère et la pauvreté qui pesaient injustement sur la majeure partie de la classe ouvrière" tout autant que le "socialisme athée ". Elle dénonçait aussi les excès du capitalisme et encourageait le syndicalisme chrétien et le catholicisme social.

Rerum Novarum est aujourd’hui pour le Mouvement ouvrier chrétien ce que le 1er mai est pour les socialistes. A l’heure actuelle, le syndicat chrétien est encore la plus importante représentation des salariés en Belgique.

Un impôt minimum pour les entreprises

A l’occasion de Rerum Novarum, Beweging.net exige que toutes les entreprises soient contraintes à payer un impôt minimum. "Il faut une solution européenne pour une fiscalité juste", déclarait dans son discours le président Peter Wouters. "Trouver des technologies de pointe pour l’évasion fiscale semble être un sport d’élite pour les entreprises. Mais cela crée un énorme sentiment d’injustice quand on voit d’autre part la chasse entreprise par les autorités sur les locataires de logements sociaux".

Peter Wouters (photo archives) critique aussi les entreprises étrangères qui font des affaires via l’internet et gagne beaucoup d’argent grâce aux achats des Belges. "On tombe à la renverse quand on apprend qu’Amazon paie 0 euro d’impôts sur un revenu de 44 milliards d’euros en Europe. C’est un scandale. Il faut introduire une taxe sur les services numériques".

Nicolas Maeterlinck

Les plus consultés