Belga Image

Vaccination des pompiers de Middelkerke : "Les épouses aussi placées sur la liste de réserve"

Dans la commune balnéaire de Middelkerke (Flandre occidentale), les épouses des pompiers ont également bénéficié d’une priorité pour être vaccinées contre le coronavirus. Le chef des pompiers avait été autorisé à remettre une liste des membres de son corps pour une vaccination accélérée, et en aurait profité pour placer aussi leurs épouses sur la liste. Le conseiller en prévention a approuvé la liste.

Fin février dernier, le centre de vaccination de Middelkerke demandait que des listes de réserve lui soient remises pour les éventualités d’excédents du vaccin d’AstraZeneca. Le but était de vacciner les personnes considérées comme prioritaires parce qu’elles courent des risques accrus de contamination, comme c’est le cas pour les pompiers, le personnel de la police et les enseignants.

Sur la liste du chef des pompiers de Middelkerke ne figuraient pas seulement les noms des membres actifs, mais aussi ceux de leurs épouses et de l’épouse du chef. Le conseiller en prévention a lui aussi approuvé cette liste.

Peu après la réception de cette liste, le médecin responsable du centre de vaccination envoyait un email dans lequel il protestait contre la vaccination accélérée des épouses. Les pompiers de Middelkerke et leurs partenaires se sont néanmoins rendus au centre de vaccination et y ont reçu une première dose.

Procédure disciplinaire

Le conseil communal de Middelkerke a lancé mercredi soir une procédure disciplinaire à l’encontre du chef des pompiers et du conseiller en prévention qui avait approuvé la liste controversée. Le bourgmestre Jean-Marie Dedecker (photo archives) s’insurge contre cette fraude.

"Je regrette énormément ce qui s’est passé, parce que c’est injuste notamment vis-à-vis des enseignants. Cela s’est passé en février, quand beaucoup de personnes plus vulnérables n’avaient pas encore été vaccinées. Il s’agit d’une grosse faute déontologique, qui témoigne d’un manque total d’éthique. D’autant plus que la liste est passée par les mains du conseiller en prévention. Il est le fils du chef des pompiers. Sa propre femme a également été vaccinée", précisait le bourgmestre de Middelkerke.

D’après Jean-Marie Dedecker, le chef des pompiers se serait trahi en racontant sur le réseau social Facebook que les épouses des pompiers ont été vaccinées plus tôt. Le bourgmestre souligne que la procédure pourrait mener au licenciement du chef des pompiers.

Les plus consultés