Chargement lecteur vidéo ...

Via des images aériennes, Fluvius découvre plus de 5.000 installations photovoltaïques non déclarées

Le gestionnaire du réseau de distribution de gaz et d’électricité Fluvius a découvert l’an dernier - grâce à des images aériennes - quelque 5.300 installations de panneaux solaires qui avaient été placées sans être déclarées. C’est ce que mentionne son rapport annuel sur la fraude à l’énergie. Certains particuliers ne déclarent pas leur installation pour échapper au tarif prosommateur, à savoir la redevance annuelle forfaitaire que doivent payer les propriétaires de panneaux solaires pour l’utilisation du réseau.

Fluvius a ainsi pour réclamer aux propriétaires fraudeurs un total de plus de 2,7 millions d’euros non payés.

Depuis mi-2015, les propriétaires d’habitations qui font placer des panneaux photovoltaïques ne reçoivent plus de certificat d’électricité verte. Mais pour les propriétaires de grandes installations et d’entreprises, ces certificats sont encore d’actualité. Ils leur permettent d’obtenir une aide financière pour l’énergie renouvelable qu’ils produisent.

Le montant de cette aide dépend de la date d’installation et diminue avec le temps. Les régimes de soutien plus anciens sont plus intéressants que les plus récents et c’est donc à ce niveau que se produit la fraude. Une installation effectuée en 2020 est ainsi parfois "avancée" à 2019, parce que la compensation octroyée par kilowattheure produit était plus intéressante en 2019 qu’en 2020. Les rapports d’inspection ou les factures sont alors falsifiés.

Fluvius a découvert l’an dernier quelque 232 dossiers entachés de ce type de fraude. Au total, le gestionnaire du réseau de distribution a ainsi pu récupérer 5 millions d’euros d’aides injustement octroyées.

Copyright © 2017, ตฤณภพ ปรุงศักดิ์, licensed via EyeEm Mobile GmbH

Les plus consultés