Diependaele : "Il faudra stopper le soutien financier à l'horeca dès que le secteur peut rouvrir"

Le ministre flamand des Finances et du Budget Matthias Diependaele (N-VA) veut mettre fin le plus rapidement possible aux mesures de soutien aux secteurs en difficulté, comme celui de l’horeca. C’est ce qu’il a déclaré ce samedi matin dans une longue interview accordée à la VRT (photo). "Les entreprises qui ne peuvent pas survivre par elles-mêmes dans une économie normale ne devraient pas être maintenues en vie grâce à des financements publics", estime encore Matthias Diependaele.

Dès le 9 juin, les établissements horeca pourront rouvrir leurs portes, à l'instar d'autres secteurs qui ont été contraints de fermer pendant des mois en raison de la pandémie de coronavirus - comme les saunas, les cinémas et les centres de fitness. Nombre de ces secteurs peuvent encore compter sur le soutien des pouvoirs publics aujourd'hui, mais le ministre flamand des Finances précise que l'idée est d'y mettre fin le plus rapidement possible.

"Dès que nous aurons retrouvé une économie et une société normales, nous devrons supprimer les mesures de soutien le plus rapidement possible", a déclaré le ministre nationaliste flamand à la VRT. D’après Matthias Diependaele, c'est non seulement dans l'intérêt du budget, mais aussi d'un point de vue "purement économique".

"Il est très imprudent de maintenir en vie des entreprises qui sont 'malades' et ne peuvent pas se débrouiller seules, cela ne ferait que nuire encore plus à notre économie". Le ministre a reconnu que ces secteurs, notamment, allaient maintenant traverser une période financièrement très difficile.

Les plus consultés