Belga Images

Covid-19: le nombre de décès diminue nettement, le virus recule

La Belgique a recensé 2.634 infections quotidiennes au Sars-CoV-2 en moyenne, entre le 6 et le 12 mai, ce qui représente une diminution de 12% par rapport à la période de sept jours précédente, indique l'Institut Sciensano ce dimanche.

Les ailes "covid" des hôpitaux continuent petit à petit à se vider. Samedi, on comptait en Belgique 1.813 malades du coronavirus hospitalisés (-16% de moins en une semaine), dont 622 en soins intensifs (-12% en une semaine) et 393 patients qui y reçoivent une aide respiratoire. A ce rythme, l'objectif intermédiaire de 500 patients en soins intensifs devrait être atteint d'ici la fin du mois de mai.

Ce samedi, 168 personnes ont été admises à l’hôpital avec des symptômes de coronavirus, tandis que 240 patients pouvaient quitter l’hôpital, après traitement.
Le rythme de la vaccination s'est dernièrement accéléré et désormais plus de 40% des adultes dans notre pays ont reçu une première dose de vaccin anti-covid. Plus d’un million 275.000 ont reçu deux doses de vaccin. Entre le 9 et le 15 mai, il y a eu en moyenne 146 nouvelles admissions à l'hôpital par jour de personnes positives au Sars-CoV-2, ce qui représente une baisse de 11% par rapport à la période de référence précédente.

Dans le même temps, 28 personnes sont décédées par jour en moyenne des suites du virus, ce qui représente une diminution sensible de 24% sur une semaine. La Belgique a toutefois dû déplorer 24.686 morts depuis le début de la pandémie.

Quelque 51.300 tests en moyenne ont également été effectués quotidiennement, pour un taux de positivité qui s'érode depuis quelque temps et atteint désormais 6,0%. Le taux de reproduction du virus est quant à lui estimé à 0,91. Lorsqu'il est inférieur à 1, cet indicateur signifie que l'épidémie tend à ralentir.

L'incidence, qui renseigne le nombre moyen de nouveaux cas journaliers pour 100.000 habitants, atteint 342,3 sur 14 jours. Enfin, depuis le début de la pandémie en Belgique, 1.030.071 cas d'infection au coronavirus ont été diagnostiqués, un nombre qui sous-estime toutefois fortement la réalité, étant donné le manque de capacités de test lors de la première vague de l'épidémie.

Les plus consultés