Les puéricultrices protestent: „Nous veillons sur vos enfants... Qui veille sur nous ?"

En quatorze endroits de Flandre et à Bruxelles, des puéricultrices se rassemblaient ce dimanche pour réclamer davantage de respect pour leur métier et une meilleure rémunération. "Nous faisons nettement plus que juste changer des langes"', expliquait l’organisatrice de la manifestation Skye Bertieaux. Les puéricultrices estiment que leur secteur a souvent été oublié pendant la crise sanitaire.

Les manifestants ont chanté "What about us"' de P !nk à midi moins 5 "parce que nous avons déjà depuis des années le sentiment que les politiques ne nous écoutent pas", expliquait Skye Bertieaux. Dans toute la Flandre et à Bruxelles, des groupes d’une cinquantaine de manifestants se sont rassemblés ce dimanche. Sur la Place des Martyrs, à Bruxelles, un groupe de 90 personnes a été scindé en deux pour pouvoir prendre part à l’action de protestation dans le respect des règles sanitaires.

Les participants demandaient avant tout que les puéricultrices aient à veiller sur des groupes d’enfants moins grands. Actuellement, une puéricultrice est responsable de 9 bébés ou petits enfants, mais ce groupe devrait être réduit à 6 enfants. Les manifestants plaident pour une amélioration générale de leur statut et un salaire plus compétitif.

Chargement lecteur vidéo ...

Les plus consultés