Début du procès d’assises sur l’assassinat de Sofie Muylle : l'accusé continue de nier avoir voulu tuer la victime

C’est ce lundi qu'a débuté, aux assises de Flandre occidentale à Bruges, le procès d'Alexandru Caliniuc, 27 ans, accusé de l'assassinat de Sofie Muylle. Le corps de la jeune femme de 27 ans avait été retrouvé en 2017 sur la plage de Knokke, sous une terrasse de la digue. Sofie Muylle avait été violée et tuée, mais les circonstances exactes ne sont pas encore claires. L'homme a reconnu le viol mais a continué de nier avoir voulu tuer la jeune femme. 

Le corps de la victime originaire de Roulers avait été retrouvé le dimanche 22 janvier 2017 à 12h19 sur la plage de Knokke, sous une terrasse de la digue. Les premières conclusions du médecin légiste indiquaient que Sofie Muylle avait été violemment tuée au cours de la nuit. 

Quelques heures plus tôt, son petit ami avait déclaré à la police qu'elle avait disparu soudain durant une sortie nocturne.
Les images de vidéosurveillance montraient un homme portant une veste bleue rôdant autour du corps pendant plusieurs heures après les événements.

Arrêté en Roumanie et transféré en Belgique

Alexandru Caliniuc a été arrêté le 26 juin 2017 en Roumanie, son pays d'origine, et a été remis à la Belgique le 14 juillet. Une enquête approfondie a révélé que l'ADN de l'accusé correspondait au matériel génétique prélevé sur la victime. Il y avait notamment des taches de sperme sur les vêtements de la jeune femme.
Alexandru Caliniuc nie fermement avoir tué la victime. Il reconnait par contre avoir trainé le corps inconscient de Sofie Muylle sous la jetée où il a eu des relations sexuelles avec elle.

Des photos de la victime agonisante ont également été trouvées sur son téléphone portable. Selon le médecin légiste, la perte de conscience a été causée par un étouffement et elle est finalement morte d'une crise cardiaque dans le froid glacial.

À la demande de la défense, un vaste collège d'experts a été désigné au cours de l'enquête. Ils sont arrivés à la conclusion que l'étouffement n'était pas fatal mais que Sofie Muylle était probablement morte d'hypothermie.

30 ans de prison ou la réclusion à perpétuité

Au cours de l'enquête, Alexandru Caliniuc avait été placé sous mandat d'arrêt pour viol, torture et agression sexuelle. Le parquet de Gand a demandé son renvoi devant la cour d'assises pour assassinat mais aussi pour viol et torture. En cas d'acquittement pour assassinat, le Roumain risque 30 ans d'emprisonnement pour les autres chefs d'accusation. La défense soutiendra probablement que l'homme est coupable de viol, sans torture. Lors de l'audience à la chambre du conseil, les avocats d'Alexandru Caliniuc avaient demandé en vain un procès en correctionnelle.

Alexandru Caliniuc est défendu par Me Chantal Van den Bosch et Me Pieter Filipowicz. Les parties civiles, soit le père et le frère de Sofie Muylle, seront représentées respectivement par Me Charlotte Verhaeghe et Me Filip De Reuse tandis que le conjoint de la victime est représenté par Me Luc Arnou et Me Lore Arnou. Le ministère public est représenté par Céline D'havé.

Les débats au fond débutent ce lundi avec la lecture de l'acte d'accusation. L'accusé sera ensuite entendu par le président de la cour Willem De Pauw. Tout au long du procès, plus de 50 témoins seront entendus. Un arrêt est attendu le vendredi 21 mai. Les débats éventuels sur la peine n'auront lieu qu'après le week-end prolongé. S'il est reconnu d'assassinat, Alexandru Caliniuc encourt la réclusion à perpétuité.

"Je ne pensais pas qu'elle allait mourir"

L'accusé a déclaré avoir trouvé Sofie Muylle sur la plage près de la ligne de flottaison. "Elle était allongée, le visage dans le sable, face à la mer. Elle était pleine de sable. Le Roumain aurait passé une demi-heure à traîner la victime sous une terrasse en bois. Alexandru Caliniuc a déclaré qu'il voulait seulement avoir des relations sexuelles avec la victime, mais qu'il ne s'attendait pas à ce qu'elle meure.

 

La reconstitution sur la plage de Knokke en présence du suspect fin 2018.

Les plus consultés