Traiteur Johan & Griet

Jan Jambon : "Pour organiser une garden-party, avec 50 invités, il faudra faire appel à un traiteur professionnel"

A partir du 9 juin et si tous les indicateurs restent au vert, il sera possible d’organiser une fête dans son jardin ou sa terrasse avec 50 personnes à condition toutefois de faire appel aux services d’un traiteur professionnel. C’est en tous cas ce qu’a déclaré, ce week-end,  le ministre-président flamand Jan Jambon (N-VA) interrogé par la télévision locale anversoise ATV. Les traiteurs vont-ils alors devoir jouer aux policiers ? La réponse de l'un d'entre eux, Johan Vandercruysse, interrogé par Radio 2 (VRT).

Organiser tout seul une garden-party avec 50 invités ne sera pas autorisé. Jan Jambon l'a confirmé sur ATV. "Tout ce qui sera organisé devra l'être en respectant les règles fixées pour l'Horeca".

Pour Jan Jambon, le traiteur professionnel sera non seulement sur place pour fournir de la nourriture et des boissons aux convives mais devra également s’assurer que les protocoles sanitaires instaurés dans l’horeca soient suivis à la lettre. Johan Vandercruysse, un traiteur de Langemark-Poelkapelle en Flandre occidentale se réjouit de pouvoir bientôt offrir ses services. "Il y a déjà une forte demande, le désir est très grand, on le ressent chez les gens. Nous allons veiller à ce que tout fonctionne correctement, mais nous ne sommes pas encore des policiers", ajoute Johan Vandercruysse.

"Une première étape importante sera que nous respections nous-mêmes les règles à 100 %. Mais la plupart des gens connaissent bien les mesures à présent. Comme les organisateurs sont déjà soulagés que la fête puisse avoir lieu. Ils feront tout pour s'assurer que toutes les mesures soient bien suivies", ajoute le traiteur avec confiance. "Si quelqu'un oublie accidentellement son masque et que vous attirez gentiment son attention sur ce point, je ne pense pas que cela le dérangera.

Une préparation rigoureuse

Selon Johan Vandercruysse, un bon repérage constitue une partie importante de la préparation d'une fête en cette période de pandémie. "Je vais toujours repérer les lieux. Les tables doivent être au bon endroit, il doit y avoir suffisamment de place partout pour circuler en toute sécurité. Nous l'avons toujours fait, mais maintenant nous le faisons de manière encore plus rigoureuse", conclut-il.

 

Les plus consultés