Brussels Airport, Brussels Airlines et TUI fin prêts pour le début de la saison estivale

Brussels Airport et deux de ses compagnies phares, Brussels Airlines et TUI, sont dans les starting-blocks à l'approche du début de la saison touristique estivale. L'aéroport rappelle qu'il constitue une base de voyage sûre sur le plan sanitaire. Les deux compagnies annoncent chacune proposer quelque 75 destinations.

Les trois acteurs s'étaient déjà réunis il y a un an dans le Skyhall de l'aéroport pour présenter leur plan de bataille estival "en pensant que le pire était derrière nous", rappelle Peter Gerber, CEO de Brussels Airlines. Son vis-à-vis chez TUI, Gunter Hofman, enchaîne. "J'espère cette année qu'il ne s'agira pas d'un faux départ."

Le trio a prononcé un discours rassurant, similaire à celui tenu il y a un an. "Les nombreuses mesures sanitaires en vigueur depuis plus d'un an au sein de l'aéroport, comme le nettoyage, la ventilation et la distanciation sociale, ont encore été renforcées. Une attention toute particulière a été donnée à la gestion des flux, en particulier lors des journées plus chargées avec la création de zones tampon devant l'entrée du hall des départs", expliquent les responsables de l'aéroport.

Nonante-cinq pour cent des passagers qui s'envolent depuis le Brussels Airport ont un test PCR négatif de moins de 72 heures, tel qu'exigé par les pays de destination. Les cinq autres pour cent voyagent notamment vers des pays qui n'exigent pas de tels tests.

Au total, 175 destinations seront proposées par 51 compagnies, de quoi "rétablir la connectivité de la Belgique avec le reste du monde"., estime Arnaud Feist, CEO de Brussels Airport. Sept nouvelles destinations sont au menu estival, essentiellement situées dans le bassin méditerranéen, en Roumanie et à l'île Maurice.

Brussels Airlines propose 78 destinations

Dans le détail, Brussels Airlines proposera 78 destinations, avec une augmentation graduelle qui permettra d'atteindre 70% de la capacité de 2019. Peter Gerber, le patron de la compagnie belge a insisté sur la flexibilité octroyée au voyageur dans ses opportunités de réservation. "Avec la campagne de vaccination, l'évolution de la situation dans les destinations..., nous devons faire preuve de souplesse. Nous étendons la politique de changement de réservation gratuit", explique Peter Gerber.

TUI propose 75 destinations

TUI dispose d'un catalogue de 75 destinations. Le directeur Gunter Hofman a insisté sur la nécessité de rétablir un code couleur par région et non par pays afin de permettre aux voyageurs de tout de même atteindre sa destination finale si elle n'est pas trop affectée.
 

Proposition de protocoles de sécurité pour les zones rouges

Quant aux zones rouges, le tour-opérateur, ses collègues Sunweb et Corendon, ainsi que la compagnie Brussels Airlines ont adressé au gouvernement une proposition de protocoles de sécurité spécifiques à suivre, en vue de laisser partir les voyageurs vers ces zones. Cette proposition a reçu l'aval des experts et est maintenant sur la table du gouvernement, selon Gunter Hofman.

Dans le cadre de ce type de "voyage-corridor", les clients seraient autorisés à prendre part à des formules all-in dans des hôtels sélectionnés à l'avance, sans avoir à observer de quarantaine au retour. "Sur le plan logistique - le déroulement dans nos hôtels, nos avions et à l'aéroport -, tous les protocoles sont prêts", ajoute Gunter Hofman.

Selon les protocoles, les voyageurs ne seront pas cloués à l'hôtel durant leur séjour sur place, mais devront éviter les lieux très fréquentés. "Ce n'est pas comme si tu devais rester toute la journée sur le transat de la piscine que tu as réservé le matin", illustre Gunter Hofman. "Des excursions seront organisées en petits groupes, les heures d'ouverture des restaurants seront étendues de façon à éviter toute congestion..."

S'il s'attend à une sortie définitive de la crise, Arnaud Feist reconnaît que retrouver les niveaux de fréquentation d'avant Covid au Brussels Airport prendra encore du temps. "Nous attendons une moyenne quotidienne de 40.000 passagers sur les mois de juillet et août", un peu moins de la moitié d'un été normal, commente-t-il.

Les plus consultés