Chargement lecteur vidéo ...

Eurovision : Hooverphonic défend ce mardi les couleurs de la Belgique avec "The Wrong place"

C’est ce mardi soir que le groupe belge Hooverphonic doit présenter son titre "The Wrong Place" à l’Ahoy Arena de Rotterdam (Pays-Bas), dans le cadre de la demi-finale du Concours Eurovision de la chanson. Geike Arnaert (photo) devra chanter "live" devant des millions de téléspectateurs et un public restreint dans la salle. Pour les musiciens Alex Callier et Raymond Geerts, le stress sera légèrement moins élevé puisqu’ils feront du playback. La chanteuse porte une robe sombre courte sertie de plusieurs milliers de diamants Swarovski, dessinée par le styliste Tom Eerebout de Bredene (Flandre occidentale). "Une robe pareille ne peut être lavée. On l’asperge de vodka contre les mauvaises odeurs", explique le créateur.
Ecoutez des extraits de la répétition générale du groupe, lundi soir à Rotterdam.

Tom Eerebout est originaire de la ville balnéaire de Bredene et a réalisé la robe que porte la chanteuse Geike Arnaert pour la prestation de Hooverphonic à Rotterdam. A quelques heures de la demi-finale, le jeune créateur avouait à Radio 2 Flandre occidentale qu’il est stressé.

"Il peut encore toujours arriver quelque chose à cette robe. Elle pourrait se déchirer ou la tirette pourrait se coincer. On ne sait jamais. Rien que d’en parler me stresse. Mon matériel de couture ne me quittera pas, afin que je puisse intervenir rapidement, le cas échéant", indiquait Tom Eerebout (photo).

Het Journaal

De la vodka pour tuer les bactéries

"Je peux accompagner Geike jusqu’au podium pour les touches finales, mais pendant sa prestation je me tiendrai sur le côté de la scène, avec le maquilleur. Nous sommes assis dans une sorte de cabine et nous pouvons tout suivre en direct via un écran de télévision. Une fois que Geike sera sur la scène, je devrai lâcher prise".

Si Geike Arnaert et Hooverphonic atteignent la finale de l’Eurovision de la chanson, la robe couverte de diamants d’imitation ne sera pas lavée pour l’épreuve ultime. "On ne peut pas vraiment laver pareille robe", explique son concepteur. "Mais nous avons une série de petits trucs pour compenser cela".

"Nous utilisons un spray à base d’eau, dans lequel nous ajoutons de la vodka. Cet alcool ne sent pas vraiment, mais il tue toutes les bactéries. C’est idéal contre les mauvaises odeurs", confiait encore Tom Eerebout.

Les plus consultés