La vidéo atroce de Sofie Muylle filmée par l’accusé choque les jurés et la famille de la victime

Lors de la deuxième journée du procès d'assises de l’assassinat de Sofie Muylle, les images prises par le suspect Alexandru Caliniuc des derniers instants de la victime ont été diffusées dans la salle d'audience. La famille de Sofie Muylle, les jurés et l'interprète ont tous été très choqués par la vidéo montrant la jeune femme sans défense, en train d’agoniser.

Au début de cette deuxième journée de procès d’assises, il était clair que ce serait une audience difficile pour les proches et les jurés. Après l’audition de plusieurs témoins, les photos et les vidéos prises par l'accusé Alexandru Caliniuc avec son smartphone ont été diffusées. On y voit les derniers instants de la victime Sofie Muylle alors qu’elle est en train d'agoniser.

La famille de Sofie Muylle est restée dans la salle d'audience. Son frère avait décidé la semaine dernière de revoir les images, son père l'avait déjà fait auparavant. Pourtant, ce fut à nouveau un grand choc. "Il y a trois ans, son père avait regardé les images, donc ce n'était pas la première fois", explique son avocate Charlotte Verhaeghe. "Mais il a décidé de rester tout de même dans la salle".

Il s’agit de photos, et vidéos que la police a trouvées dans le smartphone de Caliniuc durant l'enquête. Celui-ci avait pris ces images vers 8 heures du matin le jour de la mort de Sofie Muylle, on la voit allongée sous la terrasse en bois sur la plage.

À ce moment-là, la victime est toujours en vie : elle bouge la tête et la jambe, sa respiration est audible et ses yeux sont légèrement ouverts. Caliniuc se met en scène et déclare en roumain : "Je l'ai trouvée comme ça hier. Regarde comment elle est. C'est terrible (...). Elle est éraflée de partout. Elle va mourir. Je l’ai trouvée près de la mer, près de la mer."
 

L’interprète en pleurs demande une interruption d’audience

Dans un autre extrait, on peut voir Caliniuc traîner Sofie Muylle, en disant : "Je l'ai mise ici, je ne peux rien faire d'autre. (...) On ne peut pas l'aider, je l'amène à l'abri...". Deux heures plus tard, Caliniuc prend une autre photo de Sofie Muylle, qui est alors beaucoup plus pâle.

Tant les membres de la famille que les jurés étaient bouleversés après avoir visionné ces images. Le père et le frère de Sofie Muylle, en particulier, étaient très émus, et aussi en colère à la vue de leur fille et de leur sœur complètement impuissante. Le frère Stan Muylle a visiblement eu du mal, et s'est effondré après avoir vu les images.

En revanche l’accusé n'a pas levé les yeux. Caliniuc a fixé le sol pendant toute la diffusion et est resté imperturbable. Finalement, son interprète roumaine a demandé une interruption. Elle pleurait et ne pouvait plus continuer à traduire. À sa demande, le président a accordé une brève pause.

Les plus consultés