Chargement lecteur vidéo ...

"Dans aucun des cours d’eau de Flandre il n’y a autant de déchets que dans la Dyle à Louvain"

La Société flamande de l’environnement (Vlaamse Milieumaatschappij) a entamé lundi le nettoyage annuel de la rivière Dyle au centre de la ville universitaire de Louvain, en Brabant flamand. "A aucun endroit elle n’est aussi sale qu’ici", déclarait Katrien Smet, porte-parole de la Société flamande de l’environnement. "Nous y trouvons des vélos, des chariots de supermarchés, du plastique, des panneaux de circulation, des barrières Nadar".

Normalement, ce nettoyage est réalisé une fois par an, mais en raison de travaux il y a déjà deux ans que la rivière n’avait plus été nettoyée au centre de la ville universitaire. La récolte d’objets les plus divers n’en est que plus riche. Pour faciliter le travail, le niveau de la Dyle est abaissé en faisant passer l’eau par la Voer.

"En raison de l’année d’épidémie, nous pensions trouver moins d’objets dans l’eau, parce que les étudiants ont moins souvent fait la fête ou des bêtises. Mais pour l’instant nous trouvons un pourcentage aussi élevé de déchets. Nulle part en Flandre nous ne sortons autant de déchets de l’eau que de la Dyle à Louvain", précisait Katrien Smet.

Tout ce qui est sorti de l’eau est rassemblé à un endroit, afin que la police et les loueurs de vélos, mais aussi des associations, des écoles, des artistes ou des citoyens de Louvain puissent venir y chercher ce qui aurait été volé ou ce qui serait encore réutilisable.

Les plus consultés