La police diffuse un avis de recherche pour retrouver le militaire armé

Un avis de recherche a été publié ce mercredi midi par la police fédérale, alors que les recherches se poursuivaient notamment dans le Limbourg pour retrouver un militaire de 46 ans probablement lourdement armé, qui a émis des menaces à l’encontre de virologues et des autorités et laissé une lettre d’adieu. Entretemps, le parc national de Hautes Campines a été fermé, une opération de recherche y étant menée par 250 agents de police et militaires.

Selon l'avis de recherche, Jurgen Conings a quitté son domicile situé à Dilsen-Stokkem, dans le Limbourg, lundi, s'est rendu à son travail et ne s'est plus manifesté depuis lors. Sa voiture a été retrouvée mardi vers 18h dans un bois situé à proximité de la chaussée de Lanklaar. Selon le porte-parole du parquet fédéral, des armes lourdes y ont été retrouvées.

L'homme en fuite mesure environ 1m80 et est de corpulence musclée. Chauve, il porte des tatouages, notamment au-dessus du coude. Au moment de sa disparition, il portait un t-shirt foncé, de marque Timberland. L'individu pourrait être en possession d'armes à feu.

La police déconseille d'aller à sa rencontre en cas d'identification et demande à être prévenue sans tarder. Quiconque aurait vu Jurgen Conings ou connaîtrait l'endroit où il se trouve est prié de contacter les enquêteurs via le numéro gratuit 0800/30.300 ou l'adresse mail avisderecherche@police.belgium.eu.

Il est aussi demandé à l’intéressé de se rendre au plus vite au commissariat de police le plus proche.

Une chasse à l'homme a été lancée mardi après-midi, à la recherche de ce militaire de 46 ans. Menée par une zone de police locale, elle a été reprise par le parquet fédéral. Le militaire originaire de Dilsen-Stokkem et figure sur la liste des terroristes et extrémistes de l'Ocam, l'organisme chargé de l'analyse de la menace terroriste, en raison de ses sympathies pour l'extrême droite.

Le parc national des Hoge Kempen fermé

En raison de l'opération menée pour retrouver un militaire armé, le parc national des Hoge Kempen est actuellement fermé au public, a indiqué mercredi après-midi le gouverneur de la province du Limbourg, Jos Lantmeeters. La fermeture a été recommandée par l'Organe de coordination pour l'analyse de la menace (Ocam) et demandée par le centre de crise, a précisé le parquet fédéral. Elle n'est pas aisée au vu de la superficie du parc - plus de 12.000 hectares de forêt et de bruyère -, qui possède en outre plusieurs points d'entrée.

L'exploitant de l'établissement horeca "de Salamander" à Maasmechelelen, une des portes d'entrée au parc national, a confirmé vers 14h que le parc fermait. Il a expliqué qu'il avait été informé par téléphone par la police que la réserve naturelle devenait interdite aux cyclistes, piétons et amateurs de loisirs. Le parking très fréquenté de l'établissement s'est vidé entretemps.

La commune de Maasmechelen a aussi publié sur les réseaux sociaux un message avertissant que le parc est fermé au public par mesure de précaution en raison de la menace actuelle. Il est interdit d'y entrer. Les personnes qui se trouvent dans la zone sont priées de suivre les directives de la police.

Quelque 250 agents de police et militaires sillonnaient le parc national ce mercredi après-midi, pour tenter d'y retrouver l'homme en fuite. 

VRT NWS

Les plus consultés